Le seigneur de Charny

Oui, vous avez bien lu, ce Laurent s’écrit comme le Alain… Il doit bien y en avoir parmi vous, chers lecteurs, qui ont regardé au moins une fois un : Alain Decaux raconte… Pour les autres qui ne connaissent pas, allez donc voir si l’INA peut vous les montrer ou à essayer d’imaginer Alain Decaux devant vous racontant, sans illustrations, un épisode de l’Histoire. Laurent, son fils donc, qui imaginait bien que son père aurait pu écrire des romans historiques aussi passionnants que ceux de Walter Scott ou Alexandre Dumas, s’est lancé… Ce seigneur de Charny est son premier. Et je ne vous demanderai pas d’être indulgent sous ce prétexte car ce serait lui faire injure. Il a compris les mécanismes des romans historiques et surtout que tout l’art de l’écrivain consiste avant tout à ne pas laisser voir les ficelles, les trucs de son métier. Il a compris que le roman historique doit présenter un savant dosage entre fiction et réalité, entre ce que l’on sait de la vie et des lieux en fonction d’une époque et ce que l’on fait vivre à un héros. Il faut que le lecteur apprenne ou conforte son savoir et qu’il s’amuse, se passionne.

L’action se déroule en 1382 lorsque Jacques de Charny revient enfin sur ses terres après six ans passé aux Croisades… Alors qu’il pense être bien accueilli, il se heurte à sa mère qui lui reproche d’avoir ruiné la seigneurie par ses dépenses. Au point que pour construire la nouvelle chapelle qui se veut un bel écrin pour présenter le saint suaire détenu par sa famille elle a dû emprunter. Le grand nombre de pèlerins assure des revenus à la seigneurie. Hélène qui lui était promise a épousé un vieillard… Il n’y a que ses deux amis d’enfance Miles, comte de Brienne, et Arnaut, chevalier de Jaucourt, à être heureux de son retour. On imaginera qu’ils constituent le trio de chevaliers en couverture. Et voilà que parmi les pèlerins survient un jeune seigneur qui va s’avérer capital pour Jacques qui a pour ennemi l’évêque de Troyes, Pierre d’Arcis, opposé à l’exhibition du linceul sacré.

Bonne lecture, bien au chaud.

Le seigneur de Charny
Auteur : Laurent Decaux
Editeur : XO

www.xoeditions.com

Le seigneur de Charny
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.