Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Pour ceux qui ne connaissent pas cette série, et même pour les autres car une piqûre de rappel ne fait jamais de mal, le premier volet était sorti sur PS3, Xbox 360 et PC. Le concept est assez simple : la Corée du Nord a envahi les États–Unis d’une manière assez brutale et vous vous retrouvez au beau milieu de ce conflit entre les militaires asiatiques et les Américains civils ou pas. Le premier opus était un FPS tout de ce qui a de plus normal et classique. Le premier jeu n’était point révolutionnaire ni même magnifique, mais était sympa et l’histoire était bien cool. Dans Homefront The Revolution, l’histoire reprend et ce que vous avez fait dans le premier épisode n’a pas servi à grand chose vu que le conflit est encore présent et que la Corée s’est encore plus incrustée dans le pays.

1463495742-5571-card

Vous incarnez un nouveau membre de la révolution et vous allez même faire équipe avec le grand boss de celle-ci qui viendra vous sauver pour ensuite se faire attraper par les ennemis (c’est quand même con…). Après avoir rejoint les quartiers de la révolution et vous faire identifier, le jeu peut vraiment commencer et votre seul et unique but est de tout faire pour aller secourir Ben Walker dont on vient juste de parler. C’est vrai qu’ils n’ont pas été chercher bien loin pour le scénario et de toute façon, tout le jeu sera à peu près ainsi.

2989640-homefronttherevolution

En effet, Homefront The Revolution a été agrémenté de petites nouveautés par rapport à son grand frère, mais je pense qu’ils auraient mieux fait de rester sur leur acquis et de bosser tout le reste. À la manière d’un Far Cry (mais en beaucoup plus pourri), vous devrez débloquer des zones de la map pour y établir vos camps de base. Pour cela vous aurez la possibilité de pirater des trucs d’une manière aussi bizarre que complètement naze. Vous pourrez aussi conduire une moto pour simplifier vos longs déplacements, mais vu que la moto fait un peu ce qu’elle veut, ça n’ira pas forcément plus vite et vous vous ferez repérer très vite. Dans la map, vous retrouverez des zones jaunes où les habitants peuvent circuler presque en totale liberté et des rouges où l’armée a pour ordre de tirer à vue si elle voit un intrus. Par contre, l’IA est complètement bidon car si vous vous faites repérer, il suffit de se cacher derrière n’importe quoi (même un piéton) pour qu’ils laissent tomber les recherches… Enfin bref, dans ce jeu tout est plus ou moins comme ça et ça devient vite navrant voire même frustrant. En plus des nombreux bugs et des répétitions que ce soit au niveau des missions ou des diverses choses à réaliser, on tourne très vite en rond et on se lasse de ce jeu assez vite aussi. De plus, il n’est pas franchement bien réalisé niveau graphisme car on se croirait, peut-être pas tout le temps, sur un jeu moyen de PS3. Le truc le plus fun est la customisation des armes à notre disposition car on est bien dans l’ambiance post-apocalyptique et c’est assez réussi.

2996284-hftr+-+co-op+-+all+media+-+06

Ayant fait le premier volet, je me faisais une joie de poursuivre l’aventure de la résistance, mais j’ai été assez déçu de cette suite qui aurait mieux fait de ne pas voir le jour.

Les + :

  • Monde post-apocalyptique assez réussi
  • La customisation des armes

Les – :

  • Scénario creux
  • Redondances en tous genres
  • Graphismes moyens
  • Trop de bugs
  • Conduite de la moto désastreuse

HOMEFRONT THE REVOLUTION - PS4, XBOX ONE, PC
2.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.