Poésie chinoise de l’éveil

L’illustration de couverture ne tire pas l’œil, hélas. Elle représente le portrait d’un des poètes présentés dans ce recueil. Je vous entends vous récriez : « Encore de la poésie ! et pourquoi pas de la philo pendant qu’on y est ? » … Faites un petit effort, la meilleure façon de comprendre l’autre est sans doute de partager sa poésie. Et vous savez bien que c’est comme pour la philo, il suffit de se laisser « emporter » par les mots et les images. Généralement il en reste toujours quelque chose. Une impression fugace mais qui peut revenir vous parler d’autre chose.

Rassurez-vous, je ne vais pas vous infliger de poème. Je vais me contenter de vous citer deux des phrases mises en exergue. L’une est du philosophe et poète français Paul Valéry et se passe de commentaire : « Tout mystique est un vase d’anarchie ». L’autre est du philosophe – sociologue français Roger Caillois : « Un chef-d’œuvre est fréquemment d’une banalité inimitable. » que l’on pourrait traduire par « un chef-d’œuvre est une évidence unique. » Les poèmes présentés et commentés dans les pages qui suivent ces phrases risquent de ne pas paraître des évidences à nos yeux d’occidentaux. Alors penchez-vous sur le rapport à l’ivresse et au vin que les poètes chinois entretenaient et rappelez-vous qu’un des grands poètes français a lui aussi célébré l’ivresse et le vin… Vous avez bien dû lire Charles Baudelaire, non ? Vous trouverez aussi dans ce recueil un rapport à la nature et au monde d’une rare sensibilité. La poésie chinoise de l’éveil renvoie à cette évidence que l’on peut ressentir quand on fait corps avec le vent, avec ce qui nous environne, ce qui touche nos sens. Quand on éprouve une plénitude certaine. Quand on se sent être, exister…

Bonne promenade…

Poésie chinoise de l’éveil
Auteurs : Patrick Carré & Zéno Bianu
Editeur : Albin Michel
Collection : Spiritualités vivantes

www.albin-michel.fr

Poésie chinoise de l'éveil
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.