Paris va mourir

Voilà, je crois, un auteur qui méritait de sortir d’un vague et injuste oubli où les manières actuelles de l’édition pouvaient le condamner. On se reportera fort utilement à sa bibliographie en fin de volume.

Bien sûr cette réédition peut paraître opportune. Mais si vous lisez la date de publication du roman vous constaterez qu’il s’agit plus d’une extrapolation que d’une anticipation visionnaire.

L’auteur ne nous parle pas d’aujourd’hui… Il parle de la continuité, la continuation de Mai 68. Rappelez-vous ! L’idée est simple, un état quelconque ne pourrait-il profiter des troubles politiques dans un pays pour provoquer un état d’urgence propice à l’instauration d’un régime conforme à ses idées ? D’où bien sûr des missions d’infiltration dans les groupes ou groupuscules qui menaceraient le pouvoir. Ainsi l’agent Roc va devoir remplacer un agent recruté par la Chine pour travailler avec un groupe français (on se souviendra pour l’occasion d’un Paul Kenny qui faisait allusion à l’Internationale Situationniste). Le problème principal de l’agent infiltré est moins, comme on pourrait le croire, d’éviter d’être découvert que de participer à l’action tout en sachant que celle-ci va tuer nombre de ses compatriotes innocents. Je ne vous en dirai pas plus, cela ne se fait pas.

Je voudrais ajouter deux choses. La première concerne la préface de Jérôme Leroy (pour cet auteur voir directement les présentoirs de votre libraire) , il y cite quelques écrivains français du genre, n’hésitez pas à en rechercher les œuvres. La deuxième concerne ce roman. Prenez le temps de vous arrêter page 14 et de lire attentivement les trois paragraphes qui commencent la description de la scène post attentat, je trouve personnellement qu’ils sont d’une rare efficacité en donnant presque l’impression d’être plus rapide qu’une description par caméra.

Bonne lecture.

Paris va mourir
Auteur : Francis Ryck
Editeur : French Pulp
Collection : Polar

http://frenchpulpeditions.fr

Paris va mourir
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.