Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Halloween ne pouvait mieux convenir comme date pour l’arrivée de Luigi’s Mansion 3. Série très appréciée par les fans. Luigi repend son aspirateur à fantômes pour sauver son frère encore une fois dans un gigantesque hôtel mystérieux qui regorge de surprises. Exclusivité Nintendo Switch, ce Luigi’s Mansion est l’épisode le plus complet et ambitieux de la saga. Futur hit en puissance de la Switch, Luigi’s Mansion 3 tient ses promesses et réussi son pari avec brio.


Fer de lance à la sortie de la Gamecube (du Gamecube?) en 2001, Luigi’s Mansion est une franchise de Nintendo qui met en vedette le frère de Mario dans un manoir hanté. Les aventures du plombier à la salopette verte ont su trouver leur publique en proposant quelque chose de très différent et original. Très inspiré de Ghostbusters, Luigi chasse les fantômes à l’aide de son aspirateur, l’ectoblast. Luigi’s Mansion est aussi réputé pour ses situations rigolotes et inattendues. Le côté hanté est somptueusement implémenté pour nous mettre dans l’ambiance sans jamais faire peur. Un peu à la Scooby Doo ou Casper. Le jeu est tout publique. Il y a des fantômes, mais ils sont mignons et pas vraiment effrayants.

Luigi, Mario, Peach et les Toads partent en weekend. Ils ont reçu une invitation pour passer un séjour dans l’hôtel de luxe du repos éternel. Sans aucune suspicion, nos brillants héros se jettent dans la gueule du loup. C’est la patronne de l’hôtel, une certaine Ambre Brusquade, qui s’est chargée des cartons d’invitation. Tout se passe bien. L’hôtel est magnifique, lumineux et accueillant. Jusqu’à la nuit tombée où les masques tombent. Mon dieu, c’était un piège ! Ambre Busquade leur a tendu une embuscade. Mario, Peach et les Toads sont enlevés et piégés dans des tableaux. Luigi parvient à s’enfuir in extremis. Il devra visiter chaque chambre et chaque recoin de l’hôtel, étage par étage du garage au rooftop.

Luigi est encore et toujours l’éternel froussard maladroit. On sent qu’il a peur à chaque instant de l’aventure. Il appréhende chaque endroit qu’il découvre. Mais cela ne l’empêche pas de trouver en lui le courage nécessaire pour continuer. On découvre avec joie les nouveaux environnements de l’hôtel qui est gigantesque. L’hôtel du repos éternel est rempli de surprises. Ce n’est pas un simple hôtel avec de nombreuses petites chambres qui se ressemblent. Chaque étage est immense avec un thème différent. Il peut y avoir plusieurs niveaux sur un même étage. Il y a les chambres, évidemment, le musée, l’étage shopping, les studios de cinéma, la chaufferie, le jardin botanique et plein d’autres. On ne va pas tous les énumérer, car les découvrir fait partie des points forts du titre.

Le début de l’aventure est fantastique et nous met tout de suite dans l’ambiance. On commence dans l’hôtel qui majestueux, lumineux, tout est magnifique. Puis tout s’assombri et devient lugubre et hanté. Luigi est seul dans le noir avec seulement sa lampe torche à chercher la sortie. On découvre cet endroit malsain, mais qui reste toujours très propre. Dans Luigi’s Mansion on ne veut pas faire trop peur non plus. Puis on récupère l’ectoblast et le jeu commence vraiment.

Une des grandes forces de ce Luigi’s Mansion, c’est sa variété et son rythme. On ne s’ennuie jamais. Il y a toujours quelque chose à faire et à découvrir. Il faut fouiner dans chaque recoin. Attraper des fantômes, résoudre des énigmes. Ça ne s’arrête jamais. Il y a pleins de gems à trouver aussi. On termine un étage et bim quelque chose de nouveau arrive. Et c’est souvent inattendu. Les énigmes sont nombreuses et variées. Il faut souvent tout essayer et bien observer. Ce n’est pas hyper compliqué non plus. On est sur un jeu très accessible, mais tout de même il faudra un peu réfléchir de temps à autre.

Les pièces sont souvent des puzzles. On a souvent le temps de bien regarder, chercher et tout aspirer. Mais parfois, il faut réfléchir vite et agir. Certaines énigmes nous pressent dans le temps.

Les combats demandent, eux aussi, un peu de tactique. La première technique pour attraper un fantôme est de l’éblouir avec la lampe torche puis de l’aspirer par la queue. Mais les choses se corsent rapidement avec des fantômes avec des lunettes de soleil ou des boucliers par exemple. Il faut trouver un moyen de s’en débarrasser avant de pouvoir l’attraper.

Les boss et mini-boss sont aussi très originaux. Déjà par le char design souvent un peu fou et faisant référence à des œuvres artistiques connues ou d’élément de la vie que l’on connait avec toujours un brin de folie qui fait toujours mouche. On se marre vraiment. Mais les combat sont aussi très intéressants. Il faut bien observer le boss, mais aussi l’environnement, sans oublier le panel d’attaque à la disposition de Luigi dont Gluigi.

Gluigi est la grosse nouveauté de ce Luigi’s Mansion 3. C’est un clone liquide de Luigi tout vert. Nouvelle invention du professeur K. Tastroff, Gluigi est le compagnon idéal pour ajouter de nouvelles mécaniques et de nouvelles situations dans le jeu. Il permet aussi à un deuxième joueur de rejoindre la partie en coopération.

Gluigi est mou ce qui lui permet de passer au travers de barreaux, de bouches d’aération, au travers de la plomberie, de marcher dans les pics, etc. Hyper pratique Gluigi décuple les possibilités. En solo, on ne peut utiliser qu’en alternance Gluigi et Luigi et switcher d’un à l’autre. L’autre se met en état de sommeil. Là ou c’est fort, c’est qu’il faut parfois combiner les deux personnages pour résoudre une énigme. Et on ne pense pas toujours à faire appel aux 2. Avec le temps, on y pense, mais au début, on fait « ah ouais. Et si j’essayais d’utiliser Luigi et Gluigi ». Le tandem fonctionne parfaitement et les deux personnages sont à la fois semblables et complémentaires. Oui, Gluigi a aussi un ectoblast et une lampe torche pour attraper les fantômes. Par contre il ne monte pas aux échelles, ne peut pas sortir d’une pièce et est allergique à l’eau.

Luigi’s Mansion 3 est un des plus beaux jeux Nintendo Switch à ce jour. C’est somptueux. La variété dans les décors est phénoménale. On change tout le temps d’environnement et d’ambiance. Le rendu est très propre pour de la Switch, avec un peu d’aliasing, mais rien de bien méchant. Les assets sont souvent assez simples, mais c’est tellement bien fourni et bien présenter. Les pièces sont gorgées d’objets mobiles avec un physique plutôt convaincante. Les jeux de lumière sont réussis. C’est fou cette capacité à Nintendo de faire d’un jeu techniquement pas hyper impressionnant et de le sublimer pour le rendre magnifique et lui donner un sacré cachet.

Il faut aussi parler du char design et des animations qui, encore une fois, sont géniaux. Les fantômes ont de l’humour et du caractère. On trouve un peu de tout. Du concierge aux valets de chambre en passant par les chefs cuisto et les femmes de chambres, le roster est plutôt pas mal. On peut parfois les espionner et les voir vaquer à leurs occupations et c’est souvent très drôle. Il faut prendre son temps pour ne pas rater ses pépites. Et les Boss…juste géniaux. Très charismatiques les combats de boss sont bourrés d’ingéniosité avec un festival d’effets visuels.

Niveau arsenal pour attraper les fantômes, résoudre les énigmes et évoluer dans l’hôtel, Luigi est bien équipé. Il a Gluigi dont nous avons déjà parlé mais aussi sa lampe torche et son ectoblast multi-usage. La lampe éclair les endroits sombres, mais lui permet aussi d’éblouir les fantômes et les mécanismes photosensibles. Il peut charger sa lumière pour lâcher un flash puissant éblouissant. Luigi a aussi une ampoule spectrale multicolore qui révèle des éléments invisibles. Des ventouses peuvent être lancées que Luigi pourra ensuite aspirer avec la corde attachée à la ventouse pour casser des parois, arracher les boucliers des fantômes et autre. L’ectoblast peut aussi aspirer certains objets pour les transporter ou pour les utiliser comme une certaine tronçonneuse.

Luigi doit toujours attraper les fantômes et les affaiblir en allant dans le sens contraire de la fuite du fantôme. En remplissant sa jauge au complet il peut déclencher l’attaque slam et jeter le fantôme à terre pour lui enlever les points de vie plus rapidement. L’aspirateur peut aussi souffler de l’air pour activer des ventilateurs ou des valves et projeter des objets.

Pour ce qui est de la jouabilité, Luigi n’est pas le plus dégourdi. Il est un peu lent, il ne saute pas, bien qu’il puisse se projeter en l’air avec l’ectoblast. Avec le stick gauche on dirige aisément les déplacements du plombier et avec le stick droit, on dirige l’orientation de la lampe de poche ou de l’ectoblaste. Ce qui a été bien pensé c’est que les nombreux boutons de la Switch permettent d’utiliser les boutons de tranche comme complément aux bouton ABXY. Cela permet d’utiliser la lampe de poche et viser simultanément avec le stick droit sans perdre le contrôle. La visée n’est pas toujours simple due à la perspective. La perspective est sans doute le plus gros souci du titre, bien qu’il ne soit pas bien grave. On a parfois un peu de peine à viser ou bien savoir jauger la profondeur de champs.

Dans les anciens Luigi’s Mansion, Luigi pouvait utiliser un Gameboy ou une 3DS comme appareils qui lui permettaient d’afficher des infos et la carte. Dans Luigi’s Mansion 3, c’est un virtual boy, le casque 3D rouge et noir sorti dans les années 90. Le virtual boo (son nom dans le jeu) donne beaucoup d’info, comme dans les anciens, et permet de parler au professeur K. Tastroff pour éguiller Luigi sur sa prochaine destination ou pour résoudre une énigme. C’est util, mais c’est un peu laid. Ça fait parti du délire virtual boy, mais bon, c’est old school. Il faut s’y habituer et heureusement on ne l’utilise pas trop souvent.

En plus de la coop de la campagne scénario. La tour hantée propose de jouer localement a des jeux compétitifs et coopératif. Il faut savoir que le multi n’est pas disponible dès le départ dans le jeu. Il faut avancer dans le scénario un petit bout, un peu après avoir débloquer le Labo de K. Tastroff. Une fois débloquer, un menu spécial est dispo à l’écran de titre. Nintendo nous a permis de tester son multi par des sessions d’une heure.

Le principe est assez simple. D’un à quatre joueurs, la chasse aux fantômes est lancée. Étage par étage, les Luigi devront faire équipe pour nettoyer les chambres des fantômes qui les occupent. La coopération est parfois sollicitée. Pour éliminer les fantômes en tandem, ou pour certains objets et mécaniques qui nécessitent plusieurs Luigi. On peut communiquer avec les autres joueurs par messages.  »Au secours »,  »Merci »,  »Par ici » seront indispensable pour attirer l’attention et optimiser la chasse.

Attention aux pièges. Une mauvaise porte et on se retrouve coincé derrière ou se faire prendre dans le tapis piégé et devoir attendre qu’un joueur nous libère et ça peut être long et le chrono descend. Car oui, il faut terminer le niveau avant que le temps soit écoulé.  Attention avec les niveaux où il faut retrouver les toads, ils prennent beaucoup de temps à passer le portail. On peut récupérer du temps dans les chambres, mais il ne faut pas trainer.

Les niveaux sont longs. Ils ne laissent pas beaucoup de temps pour visiter passivement. Il y a 5 ou 10 niveaux à franchir pour gagner. Je n’ai pas passé le niveau 3 due à une mauvaise organisation de l’équipe qui avait l’air de rien comprendre à l’objectif qui était de récupérer de l’argent dans un temps imparti. En cas d’échec, on recommence au niveau 1.

Il y a plusieurs objectifs possibles dans un niveau, Attraper des fantômes  »normals » (env. 27), attraper beaucoup de petits fantômes (env. 128), trouver de l’argent (env. 7500) et d’autres comme retrouver les toads. Les niveaux ont l’air d’être généré aléatoirement. C’est à chaque fois un nouveau setup et il faut fouiller, trouver les clés et les salles fermées.

On passe vraiment un bon moment sur ce multi. C’est fun et simple avec un vrai challenge et une coopération présente.

Luigi’s Mansion 3 est le meilleur de la série. Il reprend avec brio la structure du premier tout en gardant les améliorations du deuxième et en ajoutant de nouveaux éléments intéressants pour une aventure à la fois classique Luigi’s Mansion et originale avec de vraies nouveautés comme Gluigi. Personnellement, c’est tout ce que j’attendais du titre. C’est Luigi’s Mansion en version plus, plus, plus. Plus grand, plus, fun, plus beaux, plus rythmé, plus drôle, plus varié. Si on aime la série, c’est un indispensable. Il est magnifique, c’est un des plus beaux jeux Switch à ce jour. Hyper varié, l’hôtel est extraordinaire. On découvre à chaque étage un nouveau thème qui est magnifique. Il n’y pas un étage qui se ressemble. Ensuite, il y a beaucoup d’objets interactifs. Pratiquement tout peut être aspirer dans les salles. Ça revole de partout et on peut vraiment nettoyer une chambre. C’est un titre un peu magique qui ne ressemble pas à tous les autres et ça fait vraiment du bien. C’est différent dans le bon sens du terme. Le gameplay est très bon. Les énigmes sont variées et bien pensées. La mise en scène est beaucoup plus riche. C’est très drôle avec des situations hilarantes. C’est juste du bonheur. En plus, il y a des modes multijoueur en local et online qui sont vraiment bons et qui marchent bien. C’est vraiment fun. On l’a attendu longtemps, mais c’est un bijou vidéoludique qui s’adresse à tout le monde. A ne pas rater.

Les plus :

  • Le meilleur Luigi’s Mansion
  • L’ambiance magistrale du jeu
  • La diversité des étages
  • Le level design de malade
  • Des surprises à chaque instant
  • Le rythme du jeu, on ne s’ennuie jamais
  • Gluigi est un vrai plus au gameplay
  • Magnifique et dynamique
  • La physique des objets
  • Les boss et mini-boss
  • Des énigmes vraiment bien pensées
  • Un humour omniprésent
  • Un multijoueur intéressant et fun (localement et online)
  • Beaucoup de secrets et gems à trouver
  • Le scénario mieux mis en avant et plus intéressant
  • Tastroff à toujours la même voix!!

Les moins :

  • La perspective de temps en temps
  • Le menu Virtual Boo (rouge et noir) pas très beau
  • Pas toujours simple d’utiliser Gluigi et Luigi alternativement dans la précipitation


Editeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Plateformes : Nintendo Switch
Date de sortie : 31.10.2019

Genre : Action-Aventure

Luigi's Mansion 3
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.