L’agent 47 revient pour le plus grand plaisir des fans d’infiltration et d’assassinat ciblé afin de terminer la trilogie World Of Assassination débutée en 2016 avec Hitman. Alors, du nouveau à l’horizon ou « Chauve qui peut » ? (désolé, je n’ai pu m’en empêcher)

En préambule, je tiens à dire que la review a été faite sans aucune connaissance des 2 opus précédents (mais avec une connaissance des tous vieux Hitman quand même) et donc avec une vue d’un nouveau joueur dans le domaine.

La série des Hitman vous met dans la peau de l’Agent 47, un tueur ayant toujours une (ou plusieurs) cibles à éliminer, de manière furtive et sans être vu si possible, ainsi que de sortir du niveau. La plupart du temps, il vous faudra assommer des gardes et autres cuisiniers, serveurs, etc…, cacher leur corps et prendre leurs habits afin de se déguiser. Ces déguisements sont au centre du gampelay, car ils vous permettent d’atteindre des zones inaccessibles. Attention, malheureusement, certains NPCs plus malins que les autres n’auront aucun problème à voir que vous ne faites pas partie du personnel standard et vous détecteront donc. Par contre, si vous prenez l’apparence et la place d’un NPC, son collègue avec qui il parlait il n’y a pas plus de 2min n’y verra que du feu. C’est un peu dommageable, en terme de réalisme, mais ça rend la vie plus facile aussi. De plus, l’Agent 47 dispose d’une vision Instinct qui lui permet de détecter quels sont les objets avec lesquels vous pouvez interagir ainsi que de voir vos ennemis à travers murs et autres obstacles afin de pouvoir planifier au mieux votre attaque. Le but est ainsi souvent de trouver comment isoler un ennemi, le cacher, prendre ses vêtements, etc… jusqu’au moment où vous arriverez à votre cible.

Le déroulement d’une mission est relativement similaire pour chaque niveau, trouver des informations et des déguisements vous permettant de vous approcher de vos victimes, puis les éliminer. L’attrait de Hitman se trouve dans les manières de pouvoir tuer vos cibles. Bien entendu, il est possible de leur mettre une balle dans la tête ou encore de les étrangler grâce à la bonne vieille corde de piano mais finalement, cela fait toujours plaisir de trouver des techniques plus exotiques comme les pousser dans une cuve de vinification. Chaque niveau comporte en plus des défis à accomplir qui vous fourniront plus de matériels de départ ou plus de locations de départ. A noter que ces défis peuvent être de tuer la cible principale sans éliminer qui que ce soit d’autres ou sans être détecté ou encore éliminer la cible avec un canard en plastique. Il est à noter que pour que ces défis soient pris en compte, il faut malheureusement être online.  Il y a eu quelques soucis de serveur lors de la sortie du jeu, mais ces derniers sont maintenant résolus et vous pourrez maintenant jouer connecté sans aucun problème.

Un design des niveaux magnifique

Là où le jeu fait très fort, c’est au niveau du design des différents endroits qui vous sont proposés. Les différents niveaux sont énormes et il y a beaucoup de possibilités différentes de pouvoir arriver à ses fins. Le plaisir du jeu réside d’ailleurs dans le fait d’essayer différentes stratégies afin de tuer les cibles principales. D’ailleurs, j’ai regardé quelqu’un jouer un niveau et sa stratégie était totalement différente de la mienne à tel point que les zones visitées n’étaient pas du tout les mêmes que celle que j’avais traversé pour arriver pourtant au même endroit. Ainsi, afin de vraiment visiter de fond en comble un niveau, il vous faudra le rejouer plusieurs fois et tenter de nouvelles stratégie. Ceci est souvent possible sans avoir l’impression de refaire la même chose car les développeurs rajoutent fréquemment de nouvelles cibles (et donc de nouvelles stratégies pour y arriver) dans certains niveaux après la sortie, et ceci de manière gratuite. Il faut vraiment plus voir Hitman presque comme un jeu de puzzle où ce qu’il faut résoudre est : comment arriver à côté de votre ennemi sans vous faire repérer et comment isoler votre cible pour la tuer tout en douceur et subtilité. Les moments que j’ai le plus adorés sont ceux où votre cible est droit devant vous en début de niveau, mais inaccessible car trop entouré pour pouvoir vous en sortir discrètement. Le jeu vous provoque ainsi à plusieurs moments, ce que je trouve toujours assez drôle. Autres exemples de moments jouissifs, lorsque le joueur a un plan bien ficelé et que quelque chose ne tourne pas comme prévu, qu’on vous repère. Il vous faut alors trouver un plan de secours parfois un peu scabreux de toute urgence et s’en sortir comme on peut (les puristes de la furtivité recommenceront, mais je trouve cela un poil dommage car il est à mon avis plus amusant de continuer avec ce que l’on a). A noter que les développeurs de IO Interactive ont un sens de l’humour assez poussé et vous trouverez sans problèmes des objets plutôt inattendus comme armes tels que muffins, bananes ou encore maquettes. Si vous avez toujours rêver de nettoyer toute une zone armé d’une pomme, faites-vous plaisir car cela est possible.

Les niveaux en eux-mêmes se déroulent dans des environnements très différents : gratte-ciel à Dubaï, manoir en Ecosse (où se déroule une enquête à la Sherlock Holmes) ou encore boîte de nuit berlinoise, il y a de quoi ravir tous les publics. Comptez en tout 6 niveaux différents et donc environ 6h pour finir le jeu en ligne droite. Bien entendu, il y a une grande rejouabilité, comme vous l’aurez sûrement compris dans les lignes précédentes. Là où le jeu fait très fort aussi, c’est le fait que chaque mission a vraiment un ressenti différent. La 1ère mission est relativement classique, une autre vous mène au cœur d’une scène de crime, une ne vous donne aucune indication sur qui vous devez tuer, etc… Les gars de IO Interactive se sont vraiment amusés à changer ce qui fait de Hitman Hitman, pour un réel plaisir de jeu.

De plus, le jeu en lui-même est vraiment magnifique et donne l’impression de tirer parti de la puissance de la PS5, réflexion dans tous les coins, jeux de lumières, franchement il n’y a rien à dire, surtout que les différents environnements des missions permettent de vraiment faire la part belle aux ressources mises à disposition.

Et le scénario dans tout ça ?

Par le passé, il n’y avait pas de scénario suivi dans les différentes missions de Hitman. Les choses étaient relativement simples : Il y a un méchant, on arrive, tue la cible, puis on quitte les lieux. Ceci est maintenant différent avec la trilogie World of Assassination car chaque cible est tuée pour une raison bien particulière qui fait avancer une trame scénaristique. Je dois dire que l’arrivée dans Hitman 3 est un peu rude du coup, car il nous manque tout ce qui s’est passé dans Hitman 1 et 2, même si une vidéo nous explique le scénario général qui nous mène face à une organisation secrète, Providence, qui contrôle les grands de ce monde. Les missions ont donc un plus grand impact car les personnages éliminés ne sont pas sans conséquences sur la trame générale du jeu.

Quelques additions au compteur

Il faut aussi compter sur l’addition d’un mode VR pour les possesseurs du PSVR vous permettant de parcourir tous les niveaux de World of Assassination (et donc aussi les niveaux de Hitman et Hitman 2) avec votre casque de réalité virtuelle préféré. Deux points négatifs à noter : bien entendu, ça ne suit pas au niveau graphique et il faut donc compter sur un sérieux downgrade et le jeu est uniquement jouable à la manette et pas au Playstation Move. Ceci peut rendre certaines manipulations compliquées et plus particulièrement les étranglements qui sont plus difficiles à effectuer.

Autre point positif, Hitman 3 peut vous servir de plateforme pour débloquer les contenus de Hitman et Hitman 2. Ainsi, si vous avez déjà des sauvegardes des anciens opus, vous devriez pouvoir les télécharger afin d’avoir accès à tous les niveaux et tous les bonus dans Hitman 3. N’ayant pu m’y essayer, je ne peux vous dire si ceci fonctionne facilement ou pas. Par contre, il est vrai que cela rend le menu principal plus chargé et il n’est pas toujours simple de savoir où aller pour « juste » lancer une mission rapidement.

En résumé, Hitman 3 est un jeu magnifique aussi bien au niveau graphique que dans son gameplay qui pousse à la réflexion et à l’exploration. Un jeu qu’il fera toujours plaisir de ressortir afin d’essayer une nouvelle tactique ou encore juste pour le fun de débarrasser un endroit de ses gardes du corps armé d’un muffin.

Ce que je sais, par contre, c’est que j’ai tellement apprécié ce Hitman 3 que je compte m’acheter tout prochainement Hitman et Hitman 2 afin de continuer le bon temps passé au contrôle de l’Agent 47.

Les Plus :

  • Un design de niveau excellent
  • Des graphismes magnifiques, le 1er jeu qui m’a fait comprendre que je jouais sur une nouvelle génération de console
  • Les missions sont en général très différentes les unes des autres et il n’y a pas de sentiments d’ennui

Les Moins :

  • Une IA parfois perfectible
  • Un menu principal qui manque de clarté


Éditeur : IO Interactive
Développeur : IO Interactive
Distributeur : Square Enix
Plateformes : PS4, PS5, PS VR, Xbox One, Xbox Series, Stadia & PC (Epic Game Store)
Date de sortie : 20 janvier 2021

Genre: Infiltration / action

Hitman III
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.