Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

La première partie du season pass de Breath of the Wild est disponible. Ce DLC propose de nouveaux défis et modes de jeu, ainsi que des fonctionnalités supplémentaires liées à la carte. Décryptage du menu pour savoir si ça vaut la peine de le prendre.


   

C’est sans un certain petit goût amer au fond de la gorge que j’ai appris, comme beaucoup de monde, l’existence d’un season pass pour le dernier Zelda Breath of the Wild sorti sur Switch et Wii U. Alors bon au début la colère s’installe en se disant: « Voilà Nintendo s’y met aussi. On nous vend des jeux en kit. » Etc. Cela étant, une fois ce stade passé et que l’on se penche un peu sur l’offre proposé, on peut encore se poser la question si ça vaut la peine d’investir encore un peu d’argent pour ce titre. Quel est le contenu et pour quel prix.

En gros, le season pass offre 2 dlc de contenu. Un cet été et l’autre pour la fin de l’année. J’omets les quelques loot, dont un t-shirt Switch, sorti au lancement du jeu. Bref, le 2ème pack qui sortira vers noël contiendra une nouvelle histoire (the champion’s ballad) et sûrement d’autres ajouts. Mais pour l’instant on va se focaliser sur le contenu du premier DLC.

Pour vite écarter le sujet, non, ce dlc ne contient pas de nouvel acte scénaristique comme ce sera le cas avec le 2ème. Au menu, ce DLC propose dans un premier temps un mode difficile. Alors oui, ça aurait pu faire partie d’une simple mise à jour gratuite, mais Nintendo en a décidé autrement. Bref, le mode difficile permet de recommencer le jeu depuis le début, sur une nouvelle sauvegarde je précise, avec des ennemis plus agressifs et résistant. En gros, Les goblins rouges sont changés pour des bleus et des gris. Il faut faire beaucoup plus attention et faire usage de plus de ruse et moins y aller comme un bourrin. Pour le reste, le jeu reste identique au mode normal. C’est donc réservé au joueur en quête de challenge. Autre ajout un peu gadget, mais très sympa, c’est le traceur. En affichant la carte, il est maintenant possible de voir tout le tracé du voyage de Link durant ses 200 dernières heures. La première chose qui frappe, c’est que même après plus de 100 heures de jeu, il y a encore énormément d’endroits inexplorés. On peut donc décider d’aller les visiter et découvrir ce que l’on a raté comme des Korogus souvent. On peut aussi voir l’épopée de Link chronologiquement grâce une timeline accélérée.

Ce DLC apporte aussi son lot de loot. Des quêtes supplémentaires permettent d’aller chercher des tuniques et masques provenant d’anciens épisodes Zelda. On a le masque de Majora, la tunique de Tinkle, celle du spectre de Phantom Hourglass, le masque de Midna dans twilight princess ou encore un masque korogu pour les trouver plus facilement. Cependant, pour les trouver, il faudra déchiffrer les énigmes de Lambda. En gros, il faut trouver un document indiqué sur la map qui donne des instructions sur l’emplacement des trésors. Ensuite il faut bien connaître le vaste monde d’hyrule et partir à la chasse. Les coffres sont souvent bien cachés et enterrés au ¾ dans le sol. Il faut bien ouvrir les yeux, car on passe facilement à côté sans les voir. Ils sont aussi souvent à proximité de gardiens qu’il faut souvent anéantir afin d’accéder tranquillement aux coffres. C’est une chasse au trésor sympa qui peut vite prendre du temps si on galère à trouver le bon endroit. Par contre, je déconseillerais d’aller voir les emplacements des coffres sur internet. Ça perd tout l’intérêt des quêtes. Et en plus, en faisant ça, ça prend 20 minutes pour faire le tour et tout récupérer. L’utilité des masques reste plus esthétique que pratique, même si chacun a son utilité. Par exemple, le masque Majora permet de rester incognito pour certains ennemis qui ne reconnaitront pas Link et le laisseront tranquille.

Dernier objet à récupérer, le médaillon de téléportation. Il permet de comme son nom l’indique de se téléporter à l’endroit que l’on veut sur la carte, du moment que le médaillon y est posé. Très pratique pour retourner à des endroits difficiles d’accès ou loin d’un point de téléportation et récupérer du stuff puis revenir.

Et maintenant, la pièce de résistance. Les épreuves de l’épée. C’est vraiment le gros morceau de ce DLC. Link doit retourner à l’arbre Mojo qui lui propose de replanter l’épée de légende afin de prouver sa valeur et ainsi libérer le vrai pourvoir de l’épée. Une fois replanter, Link est téléporté dans des sous-sols mystérieux. Sous la forme d’épreuves de force, Link se retrouve sans rien sur le dos. Il doit tout trouver sur place. Armes, nourritures, vêtements, flèches, etc. Chaque salle a un nombre déterminé d’ennemis qu’il faut éliminer pour accéder au sous-sol suivant. Les situations rappellent souvent des situations du jeu, mais dans des conditions extrêmes avec peu de ressources. Les premières pièces qui sont en entre guillemet les plus simples sont aussi les plus durs, car il faut récupérer du rapidement des armes avant de se faire frapper. Et faut pas oublier qu’on est sans armures. Les coups reçus font hyper mal. Il ne faut donc pas oublier de fouiller les pièces pour des caisses, des tonneaux ou des coffres, avant de passer à la suite. Ensuite, Link commence à devenir plus balèze et ça devient plus facile.

Il y a 45 épreuves à franchir diviser dans 3 groupes de difficultés, basique, moyenne et extrême. Les premières épreuves sont plutôt focalisées sur les petits ennemis, la difficulté monte assez rapidement, surtout pour le dernier groupe d’épreuves extrêmes. Faut y aller gentiment et essayer d’être malin pour préserver les cœurs et les ressources. Mieux vaut se lancer dans les épreuves avec les cœurs à fonds et en avoir un maximum. C’est la seule chose qui suit Link dans les épreuves avec les effets des potions. Les épreuves de l’épée sont très plaisantes à jouer et parfois assez frustrantes aussi car lorsque l’on échoue, il faut recommencer depuis le début (du niveau de la difficulté) et ça prend vite pas mal de temps. Sans échec, du premier coup, il faut compter plus de 4 heures et faut être bon. Faut plus compter 5 ou 6 heures pour y arriver. La réussite des épreuves augmente la puissance de la mastersword de 10 pour chaque niveau de difficulté pour un gain total de 30 et une puissance finale de 60!

Quand on regarde le temps passé sur cette première partie de ce DLC, il faut reconnaitre que ce n’est pas un mauvais deal l’un dans l’autre, car dans quelques mois il y aura la 2ème partie du DLC avec l’histoire. En fait, après avoir passé plus de 100 heures sur l’original et avoir pratiquement tout fait, j’avais mis le jeu un peu de côté et ce DLC est une excellente raison de le relancer avec son nouveau contenu. Et quel plaisir de retrouver les plaines d’Hyrule et d’avoir de nouveau quelque chose à y faire. Si la chasse aux masques n’est pas la plus des intéressantes, elle a le mérite de nous faire revisité certains endroits de la carte souvent peu explorés comme les ruines des plaines d’Hyrule principalement. L’utilité des nouveaux masques reste limitée mais ils sont stylés. Les épreuves de l’épée sont vraiment plaisantes à parcourir malgré la rage qu’elles peuvent occasionner à devoir recommencer depuis le début à chaque fois. La difficulté est bien dosée et il faut bien utiliser toutes les mécaniques qu’offre le jeu. Si tout ce contenu peut quand même paraitre un peu faiblard a prioris et que certaines options comme le mode difficile et le traceur devraient être gratuit, ce qui n’est pas faux, une fois en main, on passe un très bon moment. Et juste d’avoir une raison de retourner sur un des meilleurs jeux de 2017, ça vaut le coup. Et faut pas oublier que dans le package, il y aura le 2ème DLC à la fin de l’année ce qui donnera une deuxième bonne raison de relancer le jeu. On verra ce que ça vaudra lorsqu’il sortira, mais en attendant pour un peu plus d’une vingtaine de francs, on reste un peu sur notre faim, mais il faut être un peu patient, car le reste arrive et du coup ça vaudra vraiment la peine.

Les plus :

  • Un vrai challenge avec les épreuves
  • Une bonne raison de retourner à Hyrule
  • Les nouveaux masques pour les nostalgiques
  • Une bonne durée de vie au final

Les moins :

  • Rien de vraiment neuf non plus
  • Certains éléments du contenu devraient être gratuits
  • On aurait aimé avoir la 2ème partie du DLC tout de suite
Zelda Breath of the Wild: Trial of the Sword (DLC 1)
3.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.