Le 14ème opus de The King of Fighter est dans les bacs en exclusivité sur PS4. Le célèbre jeu de combat revient tout fracassé et relooké de la tête au pied avec des graphismes en 3D.


The King of Fighter 14, KOF pour les intimes, c’est de la baston pure et dure en 2D. Les combats « classiques » de KOF 14 sont du 3vs3. 2 équipes de 3 combattant s’affrontent chacun leur tour. Chaque défaite fait rentrer le combattant suivant qui affronte le gagnant. La vie du gagnant n’est pas totalement récupérée entre 2 combats. Il obtient un petit bonus de vie supplémentaire, mais c’est tout. La première équipe à perdre tous ces combattants perd le match. Il est possible de faire du 1vs1.

Niveau gameplay, le jeu fait plaisir. C’est du bon vieux jeu de baston 2D, bien arcade, comme on les aime. C’est fluide et très dynamique, comparé au XIII, mais plus lent qu’un SF5 ou KI, en tout cas, on ne s’ennuie pas dans KOF 14. Les commandes sont simples avec des coups spéciaux assez facile à sortir pour la plupart. Les débutants n’auront pas trop de peine à s’amuser, contre d’autres débutants évidemment. Car le jeu devient vite exigeant et requiert pas mal de skills pour affronter les joueurs expérimentés. En effet, il faut vite apprendre les « cancel », super cancel et autres petites subtilités du gameplay bien propres à ce KOF 14. Donc, pour ce qui est des bases, c’est assez simple, on tape sur l’adversaire le plus fort possible tout en déjouant ses attaques et en perçant sa défense. A force de frapper, de retenir des coups et de s’en prendre aussi, on charge les barres de « power » qui permettent de lâcher des attaques surpuissantes qui peuvent totalement inverser le cours un match. Sans oublier que ces attaques spéciales sont souvent spectaculaires à regarder. Ce qui est bien dans KOF 14, ce sont les coups à charge. Souvent, les coups à charge sont longs et pénibles à faire. Dans KOF 14, les temps de charge sont très courts et il devient presque aussi facile de sortir un de ces coups qu’une attaque normale. Les combats sont plus dynamiques et rapide que dans le 13.

SNK a fait une refonte graphique complète de son titre phare The King of Fighter. KOF 14 a pris le pari de lâcher ses graphismes old school en 2D pour passer à la 3D tout en gardant son gameplay sur un plan unique et non pas un jeu de combat 3D en arène comme KOF Maximum Impact sorti en 2004 sur PS2 ou Dead or Alive. KOF 14 est bien un jeu de combat en 2D, mais avec des personnages modélisés en 3D. Alors, certains aimeront, d’autres crieront au scandale, en tout cas, il est vrai que ce changement de style graphique et pour le moins surprenant. Personnellement, je trouvais que le fait de garder ce style 2D, old school, donnait du cachet et une identité à la série. D’avoir « abandonné » ça, est un peu dommage, encore une fois, à mon avis, mais je peux le comprendre. Je connais des gens qui trouvaient KOF 13 moche et vieillot et d’autres le trouvaient simplement magnifique. Bref, pour KOF 14, ce sera un peu pareil. Néanmoins, ce passage 2D à la 3D « discutable », est plus ou moins réussi artistiquement et techniquement parlant. Ce n’est pas très beau soyons clair. On ne se croirait pas sur PS2 quand même, mais pas sur PS4 vraiment non plus. Les combattants ont réussi leurs transitions en 3D. Ils ressemblent, pour la plupart, à leur version 2D sans trop de dégât et parfois avec quelques améliorations, détails, expressions, et animations. D’autres ont pris une direction artistique parfois trop prononcée avec des personnages devenu trop emo ou trop gothique. Enfin chacun ses goûts. Par contre, la 3D apporte son lot d’avantage. Les animations sont plus nombreuses et plus fluides qu’auparavant. Les coups spéciaux sont aussi plus riches en effet graphiques. Le jeu peut aussi changer de vue plus facilement pour ajouter de l’intensité. Les décors sont très moyens graphiquement. C’est un peu vide, pas super animé et souvent un peu terne. Mais, là encore, il y a quelques décors mieux que d’autres qui, comme pour certains personnages, ont eu droit à un traitement de faveur. En résumé, graphiquement, c’est vraiment moyen, mais ce n’est pas si mal quand même et on y fait vite plus trop attention pour se focaliser sur ce qui est important, le gameplay.

Un jeu complet, dès le départ. Ça peut paraître idiot, mais ça fait plaisir de lancer un jeu dans sa console et d’avoir du contenu pour son argent et c’est le cas de KOF 14. Le jeu propose des nouveaux et des anciens combattants de la série pour un total de 50 personnages. 48 de base plus 2 en terminant le mode histoire, avec des styles et des looks différents. Il y a aussi 19 arènes pour combattre. Déjà là, c’est vraiment pas mal. Il y a un mode histoire, un peu WTF, je dois dire, mais qui est assez drôle avec des cinématiques et des dialogues n’importe nawak très variés et marrants. L’histoire change dépendamment des personnages choisis et des adversaires rencontrés et la fin change aussi. Il y a donc plusieurs raisons de refaire le mode histoire à plusieurs reprises. La difficulté de ce mode est assez modérée jusqu’au boss final. En effet, ce dernier est un chouia plus corsé. Bref, très plaisant et fun, le mode histoire se fait en assez peu de temps (1 embranchement), une dizaine de combats. Pour le multi, je n’ai pas vraiment pu essayer, car les serveurs ne trouvaient pas d’adversaire, les salons trouvés étaient à 95% japonais, hongkongais ou australien et de haut niveau et donc injouable. Par contre entre potes, en local ou sur internet, c’est hyper cool. Il y a un mode entrainement, pour s’améliorer sans contraintes et un mode tutoriel très bien fait pour apprendre les bases ainsi que les subtilités du jeu. On choisit ce que l’on veut perfectionner et on nous explique comment y arriver. C’est presque indispensable d’y aller pour au moins apprendre les cancels. C’est juste dommage que le tutoriel utilise seulement un personnage et que l’on ne peut pas en choisir un autre. Sinon, il y a des modes survie, des missions, du versus local. Il y a vraiment de quoi faire dans ce jeu.

The King of Fighter XIV est bon cru. Il propose un jeu complet comprenant 50 combattants, 19 arènes un mode histoire simple mais efficace et pleins de modes pour avoir toujours quelque chose à faire. La refonte graphique est la première chose qui frappe dans ce KOF 14. Sans être spécialement belle, le passage de 2D au 3D aura au moyen permis de dynamiser le jeu avec des animations plus fluides et de nouveaux effets graphiques. Certains n’aimeront pas ce changement de direction artistique, mais en retournant sur le XIII, on appréciera les améliorations que cela a apportées. Le gameplay est très old school, très arcade, très agréable et assez simple. Les coups sont souvent courts et il faut les enchaîner rapidement pour les combos. Facile à prendre en main, mais difficile à maîtriser. Faites attention, sur internet, les joueurs expérimentés sont vraiment très bons et il est difficile de les toucher. Enfin, ça, c’est si vous trouvez une partie sur internet, car, ça, c’est déjà plus laborieux. Même en ratissant très large, on ne trouve pratiquement rien comme adversaire. C’est dommage. The King of Fighter XIV est un jeu fun et surtout hyper complet et généreux et ça faut le souligner.

 Les plus :

  • Fun et old school
  • Plus dynamique qu’avant
  • 50 personnages !
  • Une multitude de modes
  • Un tutoriel utile
  • Un bon jeu de combat !

Les moins :

  • Les serveurs
  • Pas très beau ni très inspiré

 

kof14_box

Éditeur : Deep Silver / SNK
Développeur: SNK
Sortie : 26.08.2016
Disponible sur PS4 en exclusivité

 

The King of Fighter XIV
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.