Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Ray Charles, Antibes 1961

Je pense qu’il est inutile de vous présenter The genius. Vous connaissez Ray Charles, qu’elle que soit votre génération. Et j’irai même jusqu’à supposer que certain(e)s d’entre vous savent pianoter quelques mesures de What’d I say, quant à savoir si ça impressionne encore, vous n’avez qu’à essayer.

En revanche, je dois vous parler un peu de deux choses. Antibes-Juan-les-pins et Georgia in my mind. Le festival de jazz d’Antibes est né en juillet 1960 par la volonté de messieurs J. Hébey et J. Souplet (ce dernier ayant fondé avec Eddy Barclay le magazine Jazz Magazine). Ray Charles est connu par le public français depuis 1958 mais si on l’écoute, on ne danse pas encore dessus. Il est donc normal de l’inviter dans la pinède en 1961… Voici donc les quatre concerts donnés par Ray Charles cette année-là plus quelques bonus de fort bonne tenue.

Je ne pense pas vous avoir déjà parlé de ma déception lors d’un concert de Paolo Conté : ce qu’il jouait sur scène était identique à la version studio… Avec Ray Charles l’ordre et la durée des chansons varient. Une constante cependant : les quatre concerts s’achèvent tous par What’d I say… Un regret : le troisième soir les spectateurs n’ont pu entendre Georgia on my mind (classée en 2016 plus belle chanson de tous les temps devant Imagine de John Lennon), une banale chanson d’amour écrite et composée en 1930 et un peu oubliée jusqu’à ce que Ray Charles la reprenne en pleine guerre pour les droits civiques… Il devait chanter en Georgie mais la salle prévue était réservée uniquement aux blancs. En reprenant la chanson, le chanteur s’est impliqué dans cette lutte pour les droits. Si vous en avez la possibilité technique, montez-vous une petite boucle des trois Georgia proposées ici et ajoutez la version studio qui doit dormir dans vos vinyles, vous devriez apprécier.

Conseil d’écoute : privilégier une pièce un peu chaude, façon soir d’été avec si possible ambiance cigales et éclairage façon feu de camp, commencez à claquer des doigts pendant les introductions… Vous êtes prêts ! Laissez le bon temps rouler…

Bonnes écoutes.

Ray Charles, Antibes 1961
4 CD
Editeur : Frémeaux & Associés

www.fremeaux.com

Ray Charles, Antibes 1961
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.