Ma compagne mon bourreau

Ma compagne mon bourreau

Tout commence par l’avertissement : cette histoire est réelle, l’histoire de Maxime Gaget, un homme bon et courageux, peut-être naïf, qui cherche un travail, une famille, la stabilité, le bonheur comme beaucoup d’entre nous et qui a fait une rencontre qui changea le cours de sa vie…

Avertissement suivi par la préface rédigée par un psychologue, psychanalyste et directeur du centre SOS Violences Familiales à Paris, Alain Legrand qui rappelle que la violence peut toucher hommes, femmes et enfants indifféremment. Il explique que la douleur, l’humiliation et la culpabilité des victimes sont les mêmes pour les hommes que pour les femmes ; plus tabou encore pour les hommes car elles touchent à leur virilité et sont contraires à l’image imposée par la société.

Un homme décède tous les treize jours sous les coups de sa conjointe (une femme tous les trois jours) et les effets de ces violences finissent par modifier et dévier le comportement des enfants.

Durant les chapitres suivants, Maxime Gaget raconte ainsi sa vie, sa rencontre avec sa compagne, son bourreau, le moment où tout dérape, les coups reçus, la façon dont il a été sauvé et comment après, il s’est battu à son tour pour reprendre sa vie en main.

Durant 17 mois, Maxime a vécu un enfer : les coups, le harcèlement psychologique ainsi que la manipulation de cette femme. Elle a profité de lui en le dépouillant progressivement de ses biens, de sa liberté, de son amour-propre. Elle a failli le tuer à diverses reprises, ses enfants, eux-mêmes battus par elle, lui ont permis d’échapper à cette fin.

Il nous explique comment après avoir été libéré, il a subi plusieurs opérations de chirurgie reconstructrice. De long mois de convalescence et de soutien psychologique ont été nécessaires pour reprendre pied. Il a ensuite intenté une procédure judiciaire afin de punir cette criminelle.

Les deux derniers chapitres sont consacrés aux parents qui exposent leurs points de vue extérieurs à cet enfer. Habitant loin, ils n’ont pas eu de nouvelles de lui pendant de long mois, à part les menaces pour obtenir de l’argent. Ils se sont certes inquiétés mais ne pouvaient s’imaginer le calvaire de leur fils. Quel a été leur désarroi de découvrir leur fils dans un tel état (battu, amaigri, limite défiguré) ?

J’ai lu ce livre d’une traite, l’auteur exprime ses sentiments et ses émotions avec simplicité. Certaines scènes sont choquantes car elles font marcher notre imagination mais sans descriptifs horribles. On sent la retenue et la sensibilité de Maxime Gaget dans ce livre. Il est abordable par tous (adultes) et permet de remettre en question divers sujets de société très actuels.

 

Ma compagne mon bourreau
Auteur : Maxime Gaget
Editeur : Michalon

 

www.michalon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.