L’insondable profondeur de la solitude

Il faudrait que vous puissiez lire ce qui suit en simultané. Je veux dire que mon introduction est double. D’une part, il faut féliciter l’éditeur d’avoir osé publier un recueil de nouvelles d’une auteure chinoise, pas n’importe laquelle bien sûr puisque le texte qui ouvre le recueil Pékin origami a obtenu le prix Hugo en 2016.

D’autre part, vous avez dû remarquer que parfois, et surtout pour les livres en provenance d’orient, nous avons deux traducteurs. On imaginera qu’il y en a un qui déchiffre – qui mot-à-mote si je peux dire – et un autre qui francise, qui écrit. Si l’association est bonne, le livre doit plaire. Or ici nous n’avons hélas qu’un seul traducteur du chinois. Et il faut avouer que plusieurs passages sont illisibles et qu’il y a du texte inutile…

Comme je suis curieux, je suis allé voir comment était attribué le prix Hugo. Ce sont les participants inscrits à la convention mondiale de science-fiction qui en décident en votant. Et l’on peut imaginer que la plupart des textes en concurrence sont en anglais.

Pour ce qui concerne L’insondable profondeur de la solitude, si vous parvenez à passer outre l’insoutenable lourdeur de certains passages vous allez – à mon sens – vous retrouver dans une SF qui rapproche notre monde occidental du monde chinois. Vous savez ce qu’est un origami et la couverture vous donne l’idée de ce que peut être Pékin origami mais les gens qui l’habitent ne semblent guère différents de ceux de Paris ou de Londres et, si vous lisez comme d’habitude votre recueil de nouvelles au hasard – un sommaire paginé aurait été intéressant -, quand vous lirez La chambre des malades vous y trouverez l’écho de notre monde et de ses souffrances.

A lire au moins par curiosité – comment est la SF dans un pays où elle n’avait pas droit de cité ?

Bonne lecture.

L’insondable profondeur de la solitude
Auteure : Hao Jingfang
Editeur : Fleuve
Collection : Outre Fleuve

www.fleuve-editions.fr

L'insondable profondeur de la solitude
3.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.