Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Les derniers jours du nouveau Paris

Une couverture agréable et intrigante à l’œil où certains pourront peut-être reconnaître l’inspiration d’un Max Ernst.

« La main à plume (1941- 1944) est une publication collective et un groupe qui a maintenu actif le surréalisme sous l’Occupation ». Le nom est en référence au vers de Rimbaud : « La Main à Plume vaut la main à charrue ». Thibaut appartient au groupe « La Main à plume » et en 1950 résiste aux troupes de la Wehrmacht qui tiennent certains arrondissements. L’action a commencé en 1941 quand, lors d’une réunion des surréalistes réfugiés à Marseille, un ingénieur américain a capté les créations et les énergies créatrices des invités. Quelqu’un sans savoir a volé la mallette qui contenait le tout et tenté de la vendre à Paris où elle explose. Dans ce Paris d’après l’explosion circulent des « manifs », des manifestations des créations des surréalistes. Thibaut sera accompagné dans sa lutte par un « cadavre exquis » dont vous avez un exemple en page 10. Les Allemands, eux, veulent mettre ces manifs à leur service et les associer aux puissance infernales.

Les amoureux de Nadja et ceux qui connaissent « une semaine de bonté » trouveront là de quoi vibrer, les autres découvriront la beauté convulsive et celle imaginée par Lautréamont issue de la rencontre fortuite sur une table à dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie… Au fil de ma lecture une œuvre de Banksy s’est imposée à mon esprit… Elle montre un manifestant qui lance des fleurs comme un cocktail molotov…

Je ne dirai rien d’autre des péripéties rencontrées par Thibaut, ce serait raconter le livre. Mais je peux vous dire que la postface et les notes ajoutent quelque chose de particulier à l’histoire et à votre vie de lecteur… Un récit à l’ambiance particulière bien rendue par la traductrice et où l’on trouve des phrases de ce genre : « Exécutions de l’exquis. »

A lire d’une traite et à faire partager…

Bonne lecture.

Les derniers jours du nouveau Paris
Auteur : China Miéville
Editeur : Au diable vauvert

www.audiable.com

Les derniers jours du nouveau Paris
5.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.