L’aigle de sang

Si vous n’avez pas encore lu Le dragon du Muveran et Qui a tué Heidi ?, les deux premiers livres de Marc Voltenauer, vous avez clairement loupé quelque chose et, comme il n’est pas trop tard pour bien faire, je vous conseille vraiment de vous ruer dessus même si ce troisième opus peut se lire indépendamment des deux précédents.

Dans L’aigle de sang, nous retrouvons l’inspecteur Andreas Auer. Suite à la révélation d’un secret concernant son enfance, il décide de partir sur l’île suédoise de Gotland pour enquêter sur ses origines. Une fois sur place, ce qu’il découvre est de plus en plus troublant, sa famille biologique semble avoir été massacrée et tout serait lié à un clan viking. Et sa présence sur l’île réveillant ce passé agité, les réunions du clan reprennent et les morts avec. Mais qui est vraiment Andreas Auer ? Que s’est-il exactement passé il y a trente-sept ans ?

Marc Voltenauer nous embarque cette fois dans une aventure “extramuros” car son héros quitte sa résidence vaudoise de Gryon pour la Suède. Peu de références à la Suisse donc mais la découverte de lieux nouveaux (j’ai d’ailleurs apprécié la carte de Gotland présentée en début d’ouvrage), d’une ambiance autre et des sauts d’une époque à l’autre. Il semble qu’il y ait eu un important travail de recherche au sujet des Vikings et de leurs rituels et cela donne de la crédibilité à l’histoire.

Un polar nordique à la sauce helvétique qu’on a de la peine à lâcher une fois commencé, un excellent moment de lecture.

En espérant retrouver prochainement Andreas, à Gryon ou ailleurs…

L’aigle de sang
Auteur : Marc Voltenauer
Editeur : Slatkine & Cie

www.slatkineetcompagnie.com

L’aigle de sang
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.