L’âge de cristal suivi de Retour à l’âge de cristal

Ceux qui connaissent le sculpteur Rodin comprendront peut-être l’illustration de couverture… Je me permettrai tout de même de la trouver faiblarde et peu attirante, surtout en supposant que son format original la rend plus lisible. Attention, si vous avez noté à juste titre qu’il s’agit d’une chronique de deux romans c’est que les deux titres sont réunis. On pourrait justifier leur réunion par le fait que dans L’âge de cristal apparaît le Penseur qui disparaît dans Retour à l’âge de cristal.

L’âge de cristal cela doit dire quelque chose aux cinéphiles qui se souviendront du film éponyme de Michael Anderson scénarisé par William F. Nolan avec Michael York dans le rôle principal de Logan.

Imaginez un monde post-apocalypse-nucléaire où un ordinateur – le Penseur – organise la vie des survivants en les nourrissant, les divertissant. Tous ont dans la paume de la main un cristal dont la couleur identique l’âge et/ou la durée de vie… Lorsque le cristal devient rouge et clignote vous avez l’âge de mourir pour éviter la surpopulation… Et il existe des dissidents, des réfractaires que des Limiers traquent et qui projettent de se réfugier sur Argos, un vaisseau en orbite… Logan est un Limier qui rencontre une dissidente – Jessica – et se retrouve avec un cristal rouge… Ce qui leur arrive est l’objet du film et du premier roman.

Dans le second, à mon goût moins réussi, et parce que sur Argos le ravitaillement en provenance de la Terre n’arrive plus, la peste a tué beaucoup de personnes et les survivants décident de retourner sur Terre… Parmi eux Logan, Jessica et leur fils. Parti à la recherche de médicaments dans les cités occupées par des hordes de voyous Logan revient pour découvrir son fils mort et son épouse disparue. Et il va se venger et en même temps découvrir que deux de ses anciens collègues Limiers tentent de réactiver le Penseur pour asservir la population. L’âge de cristal est daté 1967, Retour à l’âge de cristal de 1977 et pour ce dernier on sent bien que c’est l’aventure qui domine. Le côté descente aux enfers à la recherche d’Euridyce a des allures d’aventure de MacGyver. Disons que cela se laisse lire comme on regarde un épisode de série télévisée… (à propos celle initiée par le roman de départ comporte une saison de quatorze épisodes plus un pilote).

Bonnes lectures.

L’âge de cristal suivi de Retour à l’âge de cristal
Auteurs : William F. Nolan & George C. Johnson
Editeur : J’ai Lu
Collection : Nouveaux Millénaires

www.jailu.com

L'âge de cristal suivi de Retour à l'âge de cristal
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.