Vous avez remarqué ? Les auteurs sont passés de quatre à trois, l’illustrateur a disparu… Et je sens que vous attendez un commentaire sur la couverture… Oui, elle est sombre, mais c’est de la faute aux cendres du volcan voisin de Naples qui vient de cracher lave et cendres…et elle accroche la lumière de manières différentes selon son orientation. Rappelez-vous : Nora, Virgile et Volska fuient vers l’Italie après avoir frappé à coup de pierre un parent et volé une grosse somme d’argent. Alix a fait croire à tout le monde qu’elle allait à New York, Florence son ex-petite amie de retour du Groenland est partie à sa recherche dans la Grosse Pomme. Luca, le toubib diabétique qui était sur le point de se marier avant d’être envoyé au Groenland, est de retour. Les auteurs nous promènent entre un coup de passé, celui d’avant l’éruption volcanique et un coup dans le présent, près de cinq mois après l’éruption. Alix a demandé à Nora de retrouver Florence à New York. La jeune fille y débarque en tant que « réfugiée climatique » et se retrouve dans les mêmes conditions ou presque que deux ou trois amies de Florence. Nora est en famille d’accueil qui l’exhibe comme une bête curieuse et preuve de sa générosité. A vous de lire la suite et d’apprécier le feuilleton à sa juste valeur. On notera pour le suivre avec intérêt le sort que les États-Uniens réservent à ces « immigrés » climatiques en se souvenant d’Ellis Island et de certaines images diffusées aujourd’hui. Et bien sûr on cherchera à comprendre le comportement d’Alix…

A lire dans les transports en commun pour rajouter au côté feuilleton les interruptions du trajet et la longueur de votre parcours. Peut-être aussi pour intriguer et donner envie de lire.

Stand-by, saison 2
Auteurs : Bruno Pellegrino, Aude Seigne & Daniel Vuataz
Editeur : Zoé

www.editionszoe.ch

Stand-by, saison 2
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.