Le cri

Le cri

L’image de la page de couverture nous donne déjà un bel aperçu de ce que l’on peut éprouver à la lecture de ce thriller. Une ambiance oppressante, du suspense, voire de l’angoisse et beaucoup de questionnements.

Tout commence dans l’hôpital psychiatrique de Gaustad en Norvège. Ce qu’il s’y est passé va pousser son directeur à déclencher le système de destruction du bâtiment. Lorsque le patient 488 est décédé, personne n’était censé s’apercevoir qu’il n’était pas mort comme l’avait expliqué les gardiens et le directeur. Il a fallu que l’inspecteur Sarah Geringën pointe du doigt ce que seule une ex des services spéciaux pouvait voir.

C’est ainsi qu’a débuté l’enquête la plus terrible de sa carrière, alors même qu’elle venait de se faire plaquer par son mari et que ses rêves de maternité venaient eux aussi de prendre fin.

Un patient qui n’avait jamais reçu aucune visite au cours des trente dernières années, un patient dont le nom n’est inscrit nulle part, voilà qui ne pouvait qu’alimenter la curiosité d’une inspectrice telle que Sarah. Pourtant, après bien des recherches et des interrogatoires poussés, il s’est avéré que ce patient avait reçu une visite, une seule visite, quelques mois auparavant et que ce visiteur venait de Paris.

C’est donc à Paris que va se continuer cette enquête à laquelle Christopher, un conférencier, écrivain, ancien journaliste d’investigation va se trouver mêlé parce qu’il s’avère qu’il est le frère de ce visiteur décédé peu après son retour en France.

Soumis à un compte à rebours implacable, Christopher et Sarah vont devoir, malgré eux, faire équipe, pour essayer de comprendre les causes et les raisons de l’internement du patient 488.

Avec ce scénario époustouflant qui traite de la vie après la mort, l’auteur ne ménage pas les surprises, les rebondissements et surtout le suspense qui va durer jusqu’à la fin. Un thriller qui tient le lecteur en haleine en permanence, un pari réussi pour ce roman.

Le cri
Auteur : Nicolas Beuglet
Editeur : XO

www.xoeditions.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.