La Montagne rouge

Une superbe illustration de couverture et une info encadrée : une enquête de la police des rennes. J’ai déjà dit tout le bien qu’il faut penser de cet auteur. Avant de parler de cette enquête, je voudrais dire un mot à propos de cette vague policière venue du Nord, voire du Grand Nord. On peut penser que c’est notre curiosité vis-à-vis de leur nouveauté, leur mode de vie que nous ne connaissions pas vraiment, mais ils nous ont offert ce qu’ils écrivaient pour eux. Peut-être que certaines choses nous ont ainsi échappé. Avec Olivier Truc, c’est un Français natif de Dax (au Pays Basque) qui raconte et observe le Nord et le Grand Nord – regardez la carte – on peut donc penser qu’il regardera ce qu’il n’a pas l’habitude de voir et cherchera à comprendre. Je crois que nous avons là une des raisons de la qualité et du succès de ses romans.

Nous retrouvons donc Klemet et Nina et leurs problèmes respectifs. Ils sont cette fois confrontés à un conflit entre éleveurs et forestiers. Ces derniers ne veulent pas que les rennes viennent détruire les jeunes pousses, les premiers prétendant être les premiers occupants du sol veulent que leurs bêtes puissent brouter et voyager. Cela vire à l’affrontement raciste puisque les éleveurs sont essentiellement des Lapons ou des Sami et les autres des Suédois. Insidieusement on a l’impression que la violence de la nature déteint sur les hommes. Et l’introduction des téléphones portables et des puces électroniques vient perturber les modes de vie.

On peut lire ce roman policier comme une étude ethnologique… et se demander s’il ne serait pas intéressant d’inviter un des écrivains de polar suédois ou norvégiens en résidence d’écrivain sur le plateau du Larzac…

Bonne lecture.

La Montagne rouge
Auteur : Olivier Truc
Editeur : Métailié
Collection : Noir

www.editions-metailie.com

La Montagne rouge
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.