Je ne suis sûrement pas la mieux placée pour chroniquer un comics, tellement ma culture en ce genre est minimale. Mais pour ce volume, je vais vous partager mon ressenti : j’ai adoré l’histoire de Mike Mignola !


Ça commence par la couverture du maître, que je trouve très explicative : un contour sombre, un halo de lumière au centre, avec le héros comme surpris d’être là. Et c’est un peu ça l’histoire. Le personnage principal arrive en ces lieux, un peu par hasard, et cherche quelle est sa mission. Il y croise des êtres qui vont lui donner des indices et, petit à petit, il va délivrer un esprit qui était enfermé.

Sous les traits de Ben Stenbeck (que je trouve très expressifs pour ce genre d’histoires : du fantastique pur jus), l’aventure de Frankenstein imaginée par Mike Mignola s’enfonce dans les profondeurs de l’abîme. On est happé, page après page, aux côtés du héros, sans pouvoir refermer l’album. Ce récit magnifique est un incontournable des auteurs, à dévorer sans plus attendre, surtout si vous êtes fans de comics, mais pas que…

Frankenstein Underground
One shot
Dessinateur : Ben Stenbeck
Scénariste : Mike Mignola
Éditeur : Delcourt

Frankenstein Underground
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.