L’ayant raté à son époque sur Nintendo 64 en 2001, j’ai testé, en 2016, Excitebike 64 sur Wii U en console virtuelle. Je connaissais le premier épisode mythique sorti sur NES qui était à la fois fun et simple à jouer et en même temps difficile à maitriser. Rien n’a tellement changé, sauf que la 3D a un peu tout gâché.  Au menu, course de motocross avec sauts vertigineux.


Cette mouture 64 est toujours difficile à prendre en main. Il est même recommandé de faire le tutoriel pour comprendre comment le jeu se joue. Et on parle bien d’un simple jeu de motocross.
Tout est dans les sauts et le dosage du boost. En gros, il faut aller le plus vite possible avec le boost, mais le moteur chauffe vite, il faut donc relâcher le boost pour qu’il refroidisse. Les réceptions des sauts font toute la différence lors des courses. Il faut prendre les sauts à la bonne vitesse afin de retomber parallèlement sur la pente descendante pour prendre un max de vitesse et prendre l’avantage. Ça parait simple sur le papier, mais il faut de l’entrainement, car il faut gérer la trajectoire, le boost, mais aussi ne pas oublier d’incliner le stick en arrière pour sauter plus loin, de represser le bouton du boost juste avant le décollage pour un gain de puissance supplémentaire quand cela est nécessaire et finalement incliner la moto pour amortir la chute. Et éventuellement tourner la moto dans le sens du virage lorsqu’il y en a un. Bref, tout ça ensemble fait que le jeu est plus complexe qu’en apparence. Et il faut connaître chaque saut pour savoir la distance à parcourir en l’air.  Il faut aussi choisir son pilote en fonction de compétences sur 4 critères ; l’atterrissage, le drift, le saut et le turbo.

Il y a un mode season qui propose un championnat de plusieurs courses. Il y a 10 circuits à travers le monde. Le mode novice est encore une fois conseillé dans les premiers temps vu la difficulté. Les courses se font à six. Les 5 IA s’adaptent à votre conduite. Le 2ème vous collera toujours les baskets attendant la moindre erreur pour passer devant. Faut connaître les circuits par cœur en prendre l’avantage. On peut parfois sortir du tracé principal pour prendre un raccourci. C’est sympa comme mode, mais difficile. Sinon, il y a du time trial, de l’exhibition et des tracks spéciales plus fun et originales comme un terrain de foot, un circuit libre dans le désert rempli de dunes et d’autres.

Comme dans le 1er, un mode Editeur permet de créer et sauvegarder ses propres circuits. L’éditeur est simple à utiliser et rapides. On crée facilement une course avec sauts et virages. Par contre, l’aire de jeu est très restreinte et il faut mettre beaucoup de virages pour avoir une course un peu longue.

Techniquement, le jeu n’est pas terrible. Ce n’est pas très beau, c’est lent, ça tourne moyen, les commandes ne sont pas géniales, les animations sont minimums, il n’y a plus le pilote qui court récupérer sa moto lors des chutes… Il y a un mode Hi-Res qui améliore l’UI du jeu avec de jolis cadrans tout lisse. Et la musique est quelconque. Seul l’annonceur est bien synthétisé et bien bavard, ce qui finit par être fatiguant aussi à la longue.

Excitebike 64 est une semi-déception. Je ne m’attendais pas à un jeu exceptionnel, mais le manque de sensation de vitesse et une jouabilité capricieuse plombent l’expérience. Un jeu de motocross simple et fun aurait été mieux et plus plaisant. Certains apprécieront le côté technique du jeu ainsi que la précision comme dans le premier, ce n’est pas mon cas, je préfère retourner sur la version NES en 2D.

Les plus :

  • Pas mal de contenu
  • Les special tracks originales et plus fun
  • Des options pour améliorer un peu l’expérience
  • Le mode éditeur de circuit

Les moins :

  • Une mauvaise adaptation en 3D
  • Pas très fun, en tout cas pas au début
  • Techniquement assez faible
  • Trop difficile

 

Excitebike 64 (Wii U)
1.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.