Assassins !

Un portrait en pied, charge, de Zola et un bandeau imprimé : Les derniers jours de Zola. Et la reprise d’une vieille idée : Zola aurait été assassiné. Je me souviens avoir lu ce soupçon dans le premier numéro du Magazine Littéraire consacré à l’écrivain. Si je vous dis pourquoi tout de suite ma chronique sera courte… Alors, commençons par le par qui. Un obscur, un sans grade, ce que l’on appelle un exécutant. Mais qui en la matière a trouvé fort astucieusement les moyens d’arriver à ses fins et de faire en sorte de ne pas être poursuivi. Car, en plus, il ne peut être dénoncé par les instigateurs de cet assassinat, cela serait reconnaître l’aspect criminel du décès. Oh ! La principale instigatrice nous la connaissons bien. Et malgré tout ce qui s’est produit depuis la mort de Zola elle est encore bien vivante. C’est la haine. Et pas n’importe laquelle. Celle insidieuse, nourrie, propagée, entretenue par Édouard Drumont, le tribun antidreyfusard qui bien sûr reproche à Zola son célèbre «  J’accuse » qui fit tant pour défendre le célèbre Capitaine. Drumont et son entourage de politiques. Pour éviter au lecteur l’ennui d’un récit linéaire, Jean-Paul Delfino combine deux « récits ». Le bilan de sa vie que fait Zola, fils d’un Italien ruiné par les manigances de ceux qui se disent Français de souche. Toujours en lutte contre les puissances d’argent. Un Zola qui n’arrive pas à dormir et alerté par son épouse… Et de l’autre les échanges entre Drumont et d’autres, parmi lesquels on trouve un représentant du clergé qui connait du monde à la préfecture et sera complice tout en prenant ses précautions pour ne pas être éclaboussé en cas d’échec. Nous sommes dans un roman tout à fait vraisemblable dont l’action se situe au siècle dernier, mais l’on peut se poser la question de savoir si une telle situation pouvait se reproduire aujourd’hui. En Europe on se contente d’entarter les prétentieux mais que je sache, des menaces pèsent toujours sur un certain écrivain de langue anglaise.

Bonne lecture.

 

Assassins !
Auteur : Jean-Paul Delfino
Editeur : Héloïse d’Ormesson

www.editions-heloisedormesson.com

Assassins !
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.