Autrefois, les Orcs étaient de vrais barbares, cherchant continuellement la bagarre. Après des siècles de guerres, ils se sont enfin rangés et sont devenus des Orcs civilisés. Depuis quelques décennies, leur royaume connait des jours paisibles. Malheureusement, un groupe d’Orcs nostalgiques du bon vieux temps décide de revendiquer leur statut de sauvage et de massacrer tous les congénères qui se seraient éloignés de leur nature barbare. Oscar, un jeune Orc civilisé, réussit à s’enfuir de son village mis à sac et décide de rejoindre le royaume des Gobelins pour y demander l’asile. Malheureusement, la politique gobeline en matière de migration n’est pas très ouverte…

Théo Grosjean est un jeune auteur, très doué dans les récits, avec un trait simple et efficace. Dans cette histoire remplie de créatures fantastiques, on ne peut pas ignorer le parallèle avec les humains. On fait aisément le lien entre l’histoire des Orcs et certains contextes politiques actuels sur la circulation des personnes. L’auteur joue avec malice entre imaginaire et situations réelles, et heureusement, parce qu’un récit politique n’est pas toujours très drôle à lire. Un beau travail de composition en noir et blanc et une mention spéciale pour le capital sympathique des personnages. Surtout pour le chien-sauterelle, qui à la fois dérange et fait rêver.

Théo Grosjean est un auteur-dessinateur à suivre. Il tient également une page Instagram qu’il alimente régulièrement de petites histoires en BD. En ce moment il y raconte les aventures de l’homme le plus flippé du monde, et c’est très réussi.

Scénario et dessins : Théo Grosjean

Editions Delcourt

Collection Shampooing

Un Gentil Orc Sauvage - Il n’y a pas de gentil Orc sauvage !
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.