Nintendo nous ayant permis d’accéder au Musô de Omega Force, voici quelques impressions à chaud des premières missions de Fire Emblem Warriors, un titre un peu perdu dans le maelstrom des sorties de fin d’année, mais qui risque d’être une bonne surprise.


Pour ceux qui ne connaissent pas le genre, le Musô est la spécialité de Omega Force, l’équipe de développement, qui vous permet de tuer des milliers (et je ne rigole pas) d’ennemis à chaque niveau. La plupart est bien entendu constitué de menue piétaille, mais quelques-uns sortent du lot et sont des gardiens de forts que vous devrez récupérer. Car chaque carte est divisée en de nombreux forts (et quand je dis fort, c’est la terminologie du jeu, il s’agit plus d’arènes qu’autre chose) qu’il vous faudra reprendre avant d’affronter le boss de fin de niveau. Si tout cela vous semble bien répétitif, et bien sachez que c’est le cas. Mais cela réussira peut-être à la Nintendo Switch et son concept de jeu parfois en session courte. La difficulté et la stratégie ne sont malheureusement pas  présent car la plupart du temps marteler la touche d’attaque vous suffira à vous défaire de vos assaillants.

Le cross over avec Fire Emblem, une des nombreuses séries emblématiques de Nintendo se fait principalement par le biais du scénario qui vous permettra d’incarner vos héros préférés durant la durée de la campagne principale. Le scénario, pour ce que j’ai pu voir jusqu’à maintenant, reste assez anecdotique afin d’expliquer pourquoi tous les héros sont réunis, mais offre de bon moment de rigolade et de clin d’œil aux fans de la série de jeux de rôle.

Une composante RPG est (heureusement) présente et vous permettra d’évoluer. Cette dernière est séparée en 3 volets, l’expérience de vos personnages qui les feront monter de niveau, des équipements qui vous permettront de changer leurs attributs et finalement les équipements des ennemis que vous trouverez sur le champ de bataille vous permettra d’obtenir de nouvelles compétences dans les arbres de talent de vos héros. Car oui, vous pourrez contrôler plusieurs héros lors de chaque bataille, ce qui vous permettra de battre plus facilement vos ennemis. Car le jeu emprunte aux Fire Emblem leur système de épée-haches-lances qui permettra à vos héros d’être plus fort contre certains amis, mais aussi plus faible contre d’autres… A vous de jongler entre vos personnages selon les évènements.

Pour l’instant, le jeu m’a vraiment surpris et est assez plaisant. A voir si le sentiment continue durant les prochaines heures de jeu. Verdict à venir prochainement

Editeur : Nintendo
Développeur : Koei Tecmo
Date de sortie : 20.10.2017
Plateforme : Nintendo Switch et 3DS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.