Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Mon pays et mon peuple

Tenzin Gyatso est né au Tibet en 1935, il a été reconnu comme la réincarnation du XIIIe dalaï-lama à l’âge de 4 ans. En 1962, il a publié une première autobiographie.

Ce livre raconte de quelle manière il a été découvert par les hautes instances bouddhistes tibétaines et les tests auxquels il a dû se soumettre avant que son statut de XIVe dalaï-lama ne soit validé.

Son enfance fut très studieuse, et, comme tous les enfants, il a aussi rechigné à accomplir certaines tâches. Il a donc grandi au Potala à Lhassa et a toujours gardé des liens avec sa famille qui a pu s’installer à proximité.

La doctrine bouddhique est très complexe et l’auteur nous en explique succinctement sa tendance générale. Les bouddhistes croient, avec de bonnes raisons, que tout être vivant, animal ou humain, renaît après sa mort. Dans la vie de chacun, la proportion de peines et de joies est déterminée par les bonnes ou mauvaises actions de sa vie précédente. Toutefois, chacun dans sa vie présente peut, par ses efforts, modifier ce rapport. Telle est la loi du Karma. Finalement, grâce à la vertu et à la sagesse, ils atteindront le Nirvana, cessation du cycle des renaissances. Partant de là, croire à la renaissance devrait engendrer un amour universel car tous les êtres, toutes les créatures vivantes au cours de leurs innombrables vies, et au cours de leur existence actuelle, ont pu être nos parents bien-aimés, nos enfants, nos frères, nos sœurs, nos amis. Et les vertus que cette foi met en valeur sont celles qui naissent de l’amour universel : la tolérance, la patience, la bienveillance, la bonté, la compassion.

Un des plus grands témoignages de notre époque, une leçon d’histoire et le cheminement d’un très grand homme, des plus aimés de notre temps.

On peut méditer sur cette sagesse : “Si le calme ne règne pas en soi-même, il ne peut y avoir de paix dans l’approche d’autrui, et donc pas de relations pacifiques entre individus ou entre nations“.

Mon pays et mon peuple
Auteur : Sa Sainteté Le Dalaï-Lama
Editeur : Presses du Châtelet

www.pressesduchatelet.com

Mon pays et mon peuple
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.