Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Michel Onfray : Décadence, une esquisse


Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Je sais bien que des goûts et des couleurs on ne discute pas et que si l’on n’aime pas quelque chose on ne doit pas en dégoûter les autres. D’accord !? Mais il ne faut pas trop exagérer. Or, il me semble que c’est ce que Michel Onfray se permet de faire. Je veux bien qu’il ne présente ici qu’une esquisse, mais pour ma part je le trouve bien oublieux de certains de ses contemporains : Paul Valéry, Baudrillard, Paul Virilio et quelques historiens au moins de la première guerre mondiale. Il en dit quelque part dans ces CDs que l’on ne sait pas trop pourquoi elle éclate et se mondialise… J’ai pourtant souvenir que quelque prof d’histoire m’ait parlé de « triple alliance » et autres ententes qui associaient des puissances économiques et militaires… Ce n’était qu’un prof de lettre mais il m’a soufflé que Valéry Paul avait écrit après cette première guerre : « Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. » Quant à Virilio et Baudrillard, relisez-les, ils vous parleront de l’instant et du monde contemporain avec plus de précisions.

La mémoire très/trop sélective de Michel Onfray pourrait à la limite se trouver des excuses dans l’idée de conférence mais elle sent trop son procédé pour cela. Michel Onfray a des cibles : Freud, le catholicisme (on notera au passage qu’il oublie aussi de citer Gutenberg), le marxisme et l’Union Soviétique… Et bien sûr ces cibles sont aussi celles de son public qui s’esclaffe et applaudit comme guidé par une « claque »…

On supposera que les gens dans la salle connaissaient leur Montaigne, leur Pascal, leur Rousseau et leur Voltaire sur le bout du doigt pour trouver talentueux le conférencier… Les curieux du personnage pourront se reporter directement aux cinq dernières minutes du deuxième CD pour y entendre une auto-défense qui a loin d’avoir la verve de ce bon vieux Cyrano : « Je me les sers avec assez de verve pour éviter qu’un autre me les serve… »

Bonne écoute.

  • Décadence, une esquisse
  • 2 CDs
  • De : Michel Onfray
  • Editeur : Frémeaux & Associés

www.fremeaux.com

Michel Onfray : Décadence, une esquisse
2.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.