Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Après Resogun ou plus récemment Alienation ou Nex Machina, Housemarque, spécialiste du dual stick shooter nous présente leur nouveau jeu, j’ai nommé Matterfall. Sortant (un tout petit peu) de leur zone de confort, le développeur nous présente ici un soft non pas avec une vue de dessus, mais en side-scrolling. Si vous êtes fan d’action intense, vous êtes au bon endroit, mais si ce qui vous intéresse est un bon scénario, passez votre chemin…


Le scénario du soft peut en effet être contenu dans un timbre-poste. En gros, vous incarnez Avalon Darrow, mercenaire de son état, qui est employée afin d’éradiquer une technologie extraterrestre malheureusement hors de contrôle qui est principalement symbolisée par des cristaux rouges. Vous disposez de votre côté d’une technologie extraterrestre bleue et surtout d’un gros flingue. Et voilà pour le scénario qui vous est présentée en 1 minute au démarrage du jeu.

De l’action à la pelle

Le scénario n’est finalement qu’un faire-valoir à un jeu dont la principale force réside dans son action intense et frénétique, nous balançant parfois des dizaines d’ennemis à combattre en quelques secondes. Heureusement, un dash vous rendant invulnérable durant un court laps de temps est présent avec un cooldown relativement faible (comptez environ 2 secondes). De plus, ce dash vous entoure d’un halo bleu permettant de geler les ennemis dont vous croisez le chemin. Le jeu consiste donc plus à savoir utiliser ce dash au bon moment, dans la bonne direction, tout en mettant une priorité sur les ennemis à abattre. Autre allié de force à vos côtés, un ralentissement de l’action, qui se voit alors quasiment stoppée afin de faire le nettoyage autour de vous. Autrement, pas de grandes nouveautés au niveau des contrôles : vous pourrez bien entendu vous dirigez à l’aide du joystick gauche alors que le droit vous permettra de tirer dans la direction voulue. Même si l’action est frénétique, le jeu reste totalement lisible et ce n’est pas du tout le chaos à l’écran (du moins pour le joueur). Le saut (qui peut aussi être double) est assigné à une des gâchettes droites alors que sur l’autre permet de tirer avec les armes secondaires. Un rayon extraterrestre bleu vous permettra, quant à lui, de dresser des murs bleus (seulement dans des endroits dédiés malheureusement) qui bloqueront vos ennemis et leurs tirs, mais vous permettra de votre côté de pouvoir les abattre en toute sécurité.

Un jeu avec un manque d’identité

L’identité graphique du jeu est très bien contrôlée, ainsi que très agréable. Tous les niveaux se déroulent dans une ville futuriste très proprette où les ennemis, eux aussi bien propre ressorte très bien. Au niveau musical, là aussi, le jeu est relativement bon, l’action étant soutenue par une B.O clairement électronique.

Si l’action sait se faire frénétique, elle est entrecoupée de phases de plateformes qui cassent un peu le rythme général. De plus, des améliorations (plus longue durée de ralentissement entre autre) et armes secondaires (lance-grenade, missiles à têtes chercheuses) peuvent être trouvées en libérant des humains grâce à votre rayon bleu. Ces prisonniers sont disséminés à travers chaque niveau. Malheureusement, l’absence de carte rend la recherche de ces humains bien fastidieuse et casse de plus belle le rythme de jeu. Si les niveaux se finissent relativement facilement et sans trop de challenge, les boss réservent leur lot de surprise et ne sont clairement pas à prendre à la légère, ce qui risque de frustrer certains joueurs.

Au niveau durée de vie, comptez seulement 2h afin de finir les 12 niveaux (dont 3 boss) que contient le jeu. Niveau rejouabilité, il faudra être fan du jeu afin de vouloir refaire les niveaux afin d’augmenter son score.

Les  plus :

  • Un excellent jeu d’action
  • Une direction artistique intéressante
  • Le dash, toujours intéressant

Les moins :

  • Duré de vie extrêmement courte
  • Quelques problèmes de rythme
  • Peu de rejouabilité
  • Différence de difficulté entre niveaux et boss

 

Editeur : Sony Interactive Entertainment
Développeur : Housemarque
Date de sortie : 16.08.2017
Plateforme : PS4 exclusivement

Matterfall: court mais bon
2.5Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.