Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Nos premières fois

Il y a quelques années, dans ma jeunesse, je me suis passionné pour deux romans : La guerre du feu et Le félin géant de Rosny aîné, et la version dessinée du premier de René Pellos. Plus tard, j’ai apprécié le film de Jean-Jacques Annaud mais j’avoue ne pas avoir été touché par les aventures de Rahan et je ne saurais vous expliquer pourquoi. Et bien sûr cela a généré des questions. La première concerne les goûteurs… Quel type d’individu – homme ou femme – était en charge de manger le premier une « chose » ? Difficile d’avoir une réponse. En revanche ce livre m’a donné deux réponses pour mes deux questions suivantes. Celle à propos de la domestication du feu et celle de l’enterrement des défunts, synonymes pour moi de civilisation. Nicolas Teyssandier donne une réponse qui s’inscrit dans un temps long. En fait, il ne peut que dater les découvertes d’âtres, de foyers et nous dire : à ce jour on a trouvé et daté ça et ça à tel endroit donc ce sont des Néandertaliens ou d’autres qui les premiers ont fait telle ou telle chose. Je vous conseille de lire ce livre en fonction de vos questionnements. Pour ma part, après le feu et la sépulture, je suis allé à la première leçon. Comment en effet passe-t-on d’un geste individuel utile pour soi à un geste répété et utile en soi et surtout maîtrisé ? Pour le feu, le début du passage vous fera peut-être prendre conscience de votre bien-être. Pour ce qui est de l’enterrement, comparez simplement ce qui est écrit avec ce que nous en vivons aujourd’hui. Vous avez compris que ce livre, en nous donnant à mesurer le temps entre une première fois et nous, donne à mesurer un degré de civilisation. Mais il me semble qu’il offre aussi à penser que pour les hommes et les femmes préhistoriques chauffer une grotte devait être aussi un certain niveau de civilisation.

On regrettera que la couverture ne soit pas plus attirante ou plus travaillée et l’on s’empressera d’introduire ce livre chez soi si l’on a des enfants qui se posent des questions.

Bonnes lectures…

Nos premières fois
Auteur : Nicolas Teyssandier
Editeur : La ville brûle

www.lavillebrule.com

Nos premières fois
5.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.