Victor Hugo amoureux

Victor Hugo amoureux

Je me permettrai d’abord deux constats. Le premier me semble intéressant, c’est le fait que madame Christine Clerc (voir sa bibliographie) est plus une journaliste politique de talent qu’une spécialiste de l’histoire littéraire ou amoureuse. Et j’avoue qu’à mes yeux le fait qu’elle s’attaque à ce livre me semble un gage de qualité… Le deuxième tient à la personne qui a rédigé les légendes des illustrations. D’une part c’est maladroitement écrit, d’autre part il me semble que pour l’avant-dernière ce n’est pas le portrait de Gavroche mais celui de l’Homme qui rit (il est manifeste que deux coups de couteau lui ont agrandi la bouche pour lui infliger un sourire permanent).

Pour le reste je suis très partagé. Je n’ai bien sûr rien à reprocher à ce que nous dit l’auteure. C’est le principe qui me gêne un peu. Victor Hugo mérite-t-il de subir ce que nos « peoples » subissent… ? L’étalage de sa vie privée – ses turpitudes, pour certains – même s’il permet à juste titre de redonner de la valeur aux femmes qui en participent ajoute-t-il quelque chose à son œuvre ? Connaissant les habitudes des lecteurs de la presse dite people je pense que cela a tendance à dévaloriser l’auteur des Misérables ou de la Légende des siècles. Et au moins de faire que les gens se posent les questions habituelles : Comment peut-il avoir vécu comme cela et écrit ce qu’il a écrit ?… Pensez à Jean-Jacques Rousseau. Et surtout pensez que les mœurs ont peut-être changé (?). Mais il me semble qu’il faut toujours un officier de police pour faire un constat d’adultère – est-ce que les femmes ont toujours du mal à en obtenir un ?

Bonne lecture…

Victor Hugo amoureux
Auteure : Christine Clerc
Éditeur : Rabelais

www.editionsrabelais.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.