Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

La Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre, ou Shadow of War chez les anglosaxons, est la suite de l’excellent Shadow of Mordor sortit en 2014. La série des Shadow s’inspire évidemment des œuvres de Tolkien tout en se laissant libre de raconter ses propres histoires qui se passent entre le Hobbit et le Seigneur des anneaux. Monolith Production propose un jeu fun et gore dans lequel la Terre du Milieu est votre terrain de jeu. A vous d’éliminer les menaces ou de faire des alliances pour devenir plus puissant et chasser Sauron.


Pour la petite histoire, le héros s’appelle Talion. Après avoir perdu toute sa famille de la main d’une bande d’Uruks, Talion est lui aussi assassiné. Celebrimbor, un spectre mystérieux, lui propose de revenir à la vie pour se venger et briser la malédiction qui les a frappés. Talion va parcourir les terres de Sauron et du Mordor pour assouvir sa vengeance. La suite, L’Ombre de la Guerre, continue sur sa lancée. Un nouvel anneau est découvert. Les forces des ténèbres de Sauron envahissent la terre des hommes et veulent mettre la main sur le nouvel anneau. Talion et Celebrimbor font équipe à nouveaux pour stopper l’envahisseur. Ils vont devoir faire des alliances et former une armée puissante pour vaincre les forces du mal.

Si les enjeux de ce deuxième opus sont plus importants que dans le premier, l’histoire passe un peu au second plan. Les personnages secondaires sont plus nombreux et plus intéressants que dans le premier, mais c’est plus les actions et décisions que l’on prend dans le jeu qui forgeront notre aventure et notre histoire. En effet, le système de némésis est toujours là. On peut, et on doit, se confronter à des chefs de guerre orque qui règne sur leur territoire. En les défiant, on crée un némésis. Si Talion est battu lors du combat, le chef de guerre sera promu et montera les rangs de la hiérarchie des armées de Sauron. Au contraire, si Talion gagne son duel, l’orque aura l’occasion, plus tard dans le jeu, de venir prendre sa revanche avec les cicatrices du ou des combats passées. Le némésis forgera aussi avec le temps sa propre personnalité. En progressant, on crée « aléatoirement » des personnages tiers qui sont alliés ou ennemis avec leurs propres personnalités, leurs propres apparences, leurs armes, etc. Le concept est vraiment mieux abouti que dans le premier, plus amusant et on s’attache à certains personnages tiers, plus qu’à d’autres personnages secondaires. Les alliés peuvent être envoyés en mission pour semer le chaos dans les territoires ennemis et nous faciliter le travail.

La Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre est un open world dans lequel Talion doit conquérir ou reconquérir des territoires détenus par l’ennemi. Il doit affaiblir les troupes ennemies en exterminant petit à petit les postes d’avant-gardes et se frayer un chemin jusqu’aux chefs de guerre. C’est aux joueurs de choisir les zones qu’il veut parcourir et libérer en premier. Tout dépendra du niveau de Talion, de son équipement ainsi que de la qualité de ses alliés. Certaines zones sont plus faciles à prendre que d’autres. Cette fois-ci, il y a de vraies forteresses en état de siège à prendre ou à gardée.

Les combats sont assez semblables à ce qu’il y avait dans l’ombre du Mordor. C’est brutal, violent et gore. Ça ressemble un peu aux combats de la série Batman Arkham. C’est souvent plus difficile que dans le premier. Le niveau de difficulté est monté d’un cran. Il faut bien être équipé et savoir s’entourer d’alliés de confiance. Les combats sont violents. Les ennemis sont nombreux. Ils sont armés jusqu’aux dents. Des bêtes sauvages les accompagnent parfois pour ne pas faciliter le travail. Il faut savoir faire preuve de finesse et ne pas foncer tête baissée pour vaincre les hordes d’ennemis. Un peu de repérage, un peu de furtivité et d’éliminations discrètes, sont parfois de meilleures solutions. Il est aussi nécessaire de connaître les forces et les faiblesses des capitaines pour les vaincre plus rapidement. Malheureusement, si les combats sont dynamiques et fun, ils sont aussi parfois trop longs et deviennent répétitifs. Les ennemis reviennent et reviennent, jusqu’à plus soif. Ça devient plus une course d’endurance où il ne faut pas trop faire d’erreurs plutôt qu’un combat dans lequel le talent ou la dextérité sont misent en avant.

Graphiquement, le jeu est souvent très joli. Ce n’est pas fou non plus, mais c’est propre et c’est net, surtout sur PS4 pro et Xbox One X. Sur ces deux consoles le jeu a été optimisé et il est superbe. Les textures sont plus fines, la distance d’affichage a été améliorée, c’est un vrai bonheur pour la rétine. Après, faut pas non plus le comparer à certains ténors du milieu à côté des quels L’Ombre de la Guerre fait un peu terne et vieillot. Parfois, c’est très beau et coloré par endroits et d’autres fois c’est triste, fade et pas très joli. Comme si le jeu n’avait pas eu le droit au même traitement de qualité tout au long du développement.

Le jeu a un système de loot boxes et de microtransactions. Pas de panique. C’est moins pire qu’il n’y parait. Si Warner et Monolith ont mis ce système en place, c’est pour permettre aux joueurs impatients d’avoir des raccourcis et d’augmenter plus facilement la progression de Talion. Tout est déblocable dans le jeu. Il suffit d’être patient et de jouer normalement. Le jeu dure une vingtaine d’heures, mais il est facile de faire le double avec les missions annexes. Il n’est donc de loin pas nécessaire de dépenser son argent réel pour des loot boxes supplémentaires si vous n’en avez pas envie.

La Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre est une bonne suite qui veut améliorer tout ce qui a fait le succès de son prédécesseur. C’est plus gros, plus beaux, il y a plus de pouvoir, plus de possibilités de gameplay, les enjeux sont plus importants, etc, etc. Mais parfois, plus de plus de plus, ce n’est pas toujours meilleur. Ce qui a contribué au succès du premier, c’était aussi son côté original. Là, on est sur une copie en tout point supérieure avec des mécaniques améliorées, bien huilées et bien rôdées, mais on perd un peu en surprise. Ce n’est pas un mal, mais il y a moins de fraicheur. Ceux qui ont aimé L’Ombre du Mordor aimeront L’Ombre de la Guerre. Et ceux qui n’étaient pas convaincu par le premier ne le seront pas plus avec le deuxième. N’empêche, le jeu est hyper agréable à jouer. C’est un open world rempli d’action dans lequel on ne s’ennuie pas une minute.

Les plus :

  • Des scènes et des combats épiques
  • Un meilleur scénario avec de meilleurs enjeux
  • Le système némésis encore amélioré
  • Les forteresses
  • Plus complet et mieux pensé côté RPG
  • Un gameplay brutal et fun en combat

Les moins :

  • Parfois répétitif et inutilement long dans certains combats
  • Trop ce n’est pas toujours un plus (lisibilité, difficulté…)
  • Structurellement à l’ancienne
  • Graphiquement inconstant

 

 

Editeur : Warner Bros Games

Développeur : Monolith Production

Date de sortie : 28.09.2017

Plateforme : Xbox One, PS4 & PC

 

Genre : Open world, Action-RPG

La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre
4.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.