La suite de l’excellent reboot de Tomb Raider (2013) débarque enfin sur PS4. Après pratiquement un an d’exclusivité sur Xbox One, Xbox 360 et PC, Rise of the Tomb Raider dans une édition spéciale 20ème anniversaire. Hé oui, la série a 20 ans déjà.


Une suite directe
Rise of the Tomb Raider se passe un an après les événements du premier. Lara est de retour du Yamatai, un peu chamboulé des expériences vécues là-bas. Elle décide de reprendre les recherches de son défunt père. La promesse d’immortalité ! Voilà, ce que cherchait Lord Croft de son vivant. Lara découvre que la tombe du prophète de Constantinople serait en Syrie. Sur place, Lara se rend vite compte qu’elle n’est pas seule sur le coup. Les trinitaires, des membres d’un ancien ordre de chevalier qui ressemble plus aujourd’hui à une armée de mercenaires, veulent eux-aussi trouver le tombeau, mais avec des méthodes on ne peut plus drastiques. Explosifs, armes lourdes, les trinitaires défoncent tout sur leur passage sans aucune considération. Lara arrive à leur échappée et découvre que la source divine de l’immortalité devrait se trouver en Sibérie. Et c’est là, dans la neige et le froid, que va se dérouler la plus grande partie du jeu. Lara va devoir survivre et traverser d’anciens complexes soviétiques, des mines abandonnées, de grottes gelées et escalader des montagnes arides. Le tout avec les trinitaires qui rôdent dans le coin. Tout un programme pour notre jeune aventurière archéologue.

Un contenu plus riche
Le gameplay des nouveaux Tomb Raider mise beaucoup sur l’exploration et l’action. Le jeu alterne très bien les phases d’exploration avec d’assez grande zone à parcourir dans lesquels il est possible de trouver pleins de ressources comme du bois, du minerai, de l’argent, des plumes, des baies, etc. La chasse est toujours là. Il faut d’ailleurs chasser pas mal d’animaux, dont certain rares, afin de récupérer les peaux et fabriquer du matériel pour les armes. L’arc tient toujours une grande place dans le gameplay. Silencieux et précis, avec cette fois-ci d’avantage de différents types de flèches, c’est l’arme phare du jeu pour les puristes. Les tombeaux sont bien plus nombreux que dans le premier et mieux conçus. Ils sont aussi plus longs et les énigmes sont mieux pensées. L’action reste assez bonne avec des ennemis pas très intelligents, mais pas cons qui sauront se mettre à couvert, attaquer par les côtés et faire sortir Lara de derrière les barricades. Ce sont des champions de pétanque avec leurs grenades. Ils peuvent donner du fil à retordre lorsqu’ils sont nombreux. Une attaque furtive est souvent une meilleure stratégie. A part ça, Lara est toujours aussi agile. Elle grimpe, elle saute, elle court sans jamais être à bout de souffle. Plus d’exploration, plus de trésors, plus d’armes, plus d’améliorations d’armes, plus de compétences, bref, c’est vraiment plus de tout, mais en même temps rien de vraiment nouveaux. Malgré ce petit sentiment de déjà-vu, le plaisir de jouer est resté intact. Il n’y a plus le mode multi-joueurs compétitif du premier, seulement du solo et un le mode survie en co-op.

Des graphismes subtils
Ça ne claque pas forcément au visage, mais Rise of the Tomb Raider est un jeu très beau. Tout est dans les détails et les animations qui rendent le jeu magnifique. Souvent terne et dans la neige, le jeu n’est peut-être pas aussi aguicheur que d’autres jeux se déroulant sur des îles paradisiaques. Non, là, le climat est glacial, le temps est aride, on est en Sibérie dans de vieux complexes soviétiques laissés tombés à l’abandon. Crystal Dynamics a très bien fait son travail et certaines zones sont magnifiques, comme les montagnes, les grottes et la région géothermique, avec de très bons éclairages pour toujours donner une ambiance et un ton juste à la situation. Et c’est rempli d’animations qui rendent le jeu plus vivant, comme Lara qui sanglote dans le froid, elle s’essore les cheveux en sortant de l’eau, la neige se colle dans ses cheveux, les traces dans la neige poudreuse. Pleins de petits détails qui font plaisir. Les cheveux de Lara font encore plus vrai qu’avant avec la nouvelle version PureHair qui fait des merveilles. Techniquement, le jeu est fluide la plupart du temps. On note de petites baisses de framerate dans les plus grandes zones ouvertes un peu comme sur Xbox One et PC si on n’a pas le matos nécessaire. Pour ce qui est du comparatif visuel, la version PS4 (normal) est similaire à la version Xbox One en 1080p 30i/s.

Tomb Raider (2013) 2.0?
Rise of the Tomb Raider (RotTR) est vraiment une suite pure et dure du premier. Les développeurs de chez Crystal Dynamics ont repris à la lettre la formule gagnante de Tomb Raider (2013) et l’ont appliquée à leur suite tout en améliorant certains aspects du jeu pour le rendre encore plus riche et meilleur. Donc, ceux qui ont déjà joué au premier ne seront pas dépaysés. Les mécaniques de jeu sont très similaires, les gunfights, l’exploration, la progression aussi, etc. Mais, par contre, ils ont accentué et approfondi chaque élément de gameplay. Par exemple, l’instinct de survie est plus poussé, bien que très léger. Il est possible de construire ses propres flèches avec du bois et de plumes trouvés dans la nature. On peut faire des flèches empoisonnées en ajoutant des champignons. Faire des bombes avec des boîtes de conserve et du minerai, des cocktails Molotov avec des bouteilles d’alcool. Il faut ramasser des baies pour se soigner, des peaux d’animaux en chassant pour fabriquer des améliorations d’armes. Le jeu est plus ouvert qu’avant. Les zones d’explorations sont beaucoup plus vastes et il y a des missions secondaires facultatives et des objets à trouver ainsi que des défis. Et finalement, ils ont amélioré les tombeaux. Beaucoup plus nombreux et plus long que dans le premier, RotTR nous propose de meilleures énigmes dans des endroits bien plus beaux et impressionnants. L’action est aussi très bien soutenue pour un jeu qui laisse très peu de temps mort. Les explorateurs peu pressés ont, néanmoins, toute la liberté de prendre leur temps pour découvrir chaque recoin et vivre leur aventure à leur rythme. Lara est capable de nager aussi, ce qui n’était pas le cas dans le premier. RotTR améliore donc tous les petits défauts du premier toute en gardant les grandes lignes pratiquement à l’identique. La structure est très proche du premier, les événements se répètent pratiquement à l’identique mais dans un autre cadre. Malgré cela, le jeu reste excellent du début à la fin, mais à la différence du premier, on perd un peu l’effet nouveauté et certains pourraient reprocher à Crystal Dynamics de l’avoir joué un peu trop safe et nous proposer le même jeu, mais cette fois dans la neige.

Une version complète
RotTR 20ème anniversaire propose un package complet. Tous les DLC du season pass sont inclut plus des bonus anniversaires. D’ailleurs c’est aussi le cas pour les versions Xbox et PC. Il faut, néanmoins, posséder le season pass pour en profiter. Le jeu propose donc le contenu suivant :

  • Les DLC premium de « Blood Ties” & “Le cauchemar de Lara”. Deux DLC se déroulant dans le manoir Croft.
  • Les DLC Baba Yaga et Cold Darkness Awakened.
  • Le mode endurance peut être joué à deux en co-op. Dans ce mode, il faut survivre dans le froid. Il faut se nourrir, se réchauffer et se défendre. Très sympa, surtout que le terrain est généré aléatoirement pour offrir une expérience différente à chaque fois.
  • Un nouveau mode de difficulté « survivant extrême » sans checkpoints pour les plus endurcis
  • La possibilité de joué à Blood Ties avec le PlayStation VR sur PS4
  • De nouveaux skins provenant des vieux épisodes Tomb Raider 1,2,3, Chronicles et Angel of darkness.
  • Des vêtements et armes inspirés de Tomb Raider III.
  • Il inclut aussi les 12 tenues, 7 armes et 35 cartes d’expédition.

De plus, la version PS4 est compatible PS4 Pro. La console n’étant pas encore sortie, nous n’avons pas pu tester, mais il faut savoir que le jeu proposera 3 modes graphiques différents. Un mode propose le jeu tel quel comme sur PS4, mais tournant en 60 i/s au lieu de 30. Un autre mode propose le jeu en 30i/s, mais avec des graphismes améliorés et plus d’effets à l’écran. Et finalement, un mode graphique affichant le jeu normal à 30i/s, mais en résolution 4K. Fluidité, graphismes améliorés ou résolution 4K, il faudra faire un choix.

« Blood Ties” & “Le cauchemar de Lara”
Deux DLC indépendants de la campagne principale se déroulant dans le manoir Croft. Le premier « Blood Ties » (les liens du sang) est une enquête dans laquelle Lara doit chercher des indices laissés par sa famille et ses proches afin de découvrir le secret des Croft. L’aventure est sympa bien qu’il n’y ait pas d’action et uniquement de l’exploration avec quelques petites énigmes par-ci par-là. On cherche le briquet, puis le passe-partout, puis le pied-de-biche, comme si c’était des objets rares et que Lara ne pourrait pas avoir tout ça dans un tiroir ou une remise. On apprend pas mal de chose sur la vie des Croft. C’est fait en une heure environ. “Le cauchemar de Lara”met en scène Lara contre des hordes de zombies dans son manoir.

Une édition 20ème anniversaire à la hauteur ?
Pour les 20 ans de Tomb Raider, Square Enix et Crystal Dynamics auraient un peu plus se forcer. Un « collector » comprenant un book-art et quelques add-ons comme une nouvelle arme inspirée de Tomb Raider III et des skins de Lara provenant des anciens épisodes qui sont d’ailleurs très sympa, le tout pour Rise of the Tomb Raider, c’est un peu léger. Quand on pense que pour les 10 ans, Crystal Dynamics avait entièrement refait le premier épisode pour PS3, Xbox 360 et PC. Et c’était un vrai remake de qualité. J’ai un peu de la peine à voir où est vraiment l’anniversaire.

Conclusion
Rise of the Tomb Raider est un incontournable et cette version 20ème anniversaire comprenant tous les DLC plus quelques petits bonus sympas, faut pas rater ça. Le jeu est excellent avec un gameplay maîtriser et enrichit. La campagne est très plaisante et assez longue, plus de 12 heures. Elle reste cependant très calquée sur celle du premier. Le rythme, les événements, les rebondissements, tout fait un peu réchauffé pour ceux qui ont fait le premier faut l’avouer, mais ça ne gâche en rien le plaisir de jouer. Crystal Dynamics l’a bien compris, on ne change pas une formule qui marche, mais on l’améliore et c’est réussi.

Les plus :

  • Un excellent Tomb Raider
  • Un univers plus riche à explorer et complet
  • Une aventure bien rythmée (Narration / action / exploration)
  • Beaucoup de contenu (jeu de base + tous les DLC)
  • Le jeu reste très joli graphiquement

Les moins :

  • Une aventure cousue de fil blanc
  • Moins surprenant que Tomb Raider (2013)
  • Une édition 20ème anniversaire décevante
  • De la neige, de la neige et encore de la neige…

Éditeur : Square Enix
Développeur: Crystal Dynamics / Nixxes
Sortie : 11.10.2016
Disponible sur PS4, Xbox One, Xbox 360 & PC
Testé sur PS4

Genre : Aventure

 

Rise of the Tomb Raider 20ème anniversaire
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.