Une bande dessinée qui fait suite au livre de Jean-Edouard Buchter Reverdir le Sahara (2019 même éditeur) et vise à faire connaître l’action Reverdir le Sahara. Et ma première question est : quel public vise cette BD ? Si ce sont des jeunes, elle n’est pas assez travaillée pour attirer leur attention (page 18 par exemple l’héroïne Tôborè n’a pas de main au bout de son bras droit et page 20 un personnage présente trois variétés d’acacias dont les arbres sont quasiment identiques). Si ce sont des adultes, je me demande s’ils se satisferont de la carte en pages de garde à laquelle on renvoie dès qu’un nom de ville est donné. Aucune carte ne localise le Burkina Faso dans l’Afrique et dans le Nord où se situe l’action de Reverdir le Sahara, on ne sait rien de la population sauf qu’elle est musulmane (Allah est nommé deux fois). Rien ou si peu à propos du Mali et du Niger proches. Tôborè cherche son frère qui a déshonoré sa famille en vendant de la drogue pour aller en Europe et est en prison. Tôborè découvre l’action de l’association qui utilise un tracteur et une charrue pour faire des sillons et des cuvettes qui retiendront l’eau à la saison des pluies… L’opération faite ailleurs est une réussite. Ceux qui participent de l’action ont découvert des peintures rupestres qui montrent qu’il y a 5000 ans le Sahara n’était pas un désert… Alors peut-être que si l’auteur insiste sur ces peintures c’est qu’il s’adresse à des Africains qui ne savent pas ce passé vert. Peut-être alors que la maladresse du trait, la quasi monochromie des planches sont acceptables. Mais j’en doute.

Faites le test auprès de vos enfants…

Reverdir le Sahara
Auteur : Gilles Scherlé
Editeur : Favre

www.editionsfavre.com

Reverdir le Sahara
3.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.