Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Je ne sais pas si cela vous est déjà arrivé mais parfois, pour moi, un titre, quelques phrases grappillées au hasard me donnent une impression très forte qui ne me quitte plus pendant la lecture puisqu’elle réveille des échos. Là – peut-être que l’auteur n’en sera pas satisfait, mais qu’importe – le nom de Robert Desnos s’est imposé, celui de « La liberté ou l’amour » et puis enfin de lecture Jean Cocteau pour un titre : « La difficulté d’être ». Et les errances de Jacques et Mauricette ont pris des allures de balade surréaliste en quête d’identité. Jacques est un « petit » enseignant universitaire, marié à une ombre et père de deux enfants, il est l’ami de Ben Halfman (les anglicistes comprendront : demi-homme) enseignant brillant et séducteur qui a disparu. Pour éviter qu’un scandale n’éclabousse l’Institut où travaillent les deux hommes, le doyen de l’établissement charge Jacques et sa secrétaire personnelle, Mauricette, de retrouver Ben. Débute alors une errance d’abord dans un Paris étrange, puis dans des contrées bizarres où les individus rencontrés le sont tout autant. Jacques parle de lui et/ou de Ben en même temps, Mauricette qui a été la maîtresse de Ben ne le connait pas mieux. Comme si les deux n’existaient qu’à travers Ben, comme s’ils n’étaient que des silhouettes… des marionnettes manipulées par un auteur fantasque écrivant au gré de son inspiration.

C’est dense, bien rythmé, entraînant et même didactique à propos de certains points de religion. Peut-être vous demandez-vous s’il y a une « morale », une leçon à tirer de ce roman en plus du plaisir de lecture. Je pense que oui et vous la connaissez aussi bien que moi : nous ne nous connaissons pas mieux que nous croyons connaître les autres.

Bonne lecture.

Nos conversations célestes
Auteur : Jean-Christophe Attias
Editeur : Alma

www.alma-editeur.fr

Nos conversations célestes
5.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.