Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Le vert fluo de l’illustration de couverture vous tirera l’œil – mais attention aux traces de doigts sur le fond noir – et vous empêchera peut-être de remarquer la deuxième femme en couverture. Certaines lectrices ont dû dire : « enfin ! ». Il s’agit de la suite et de la fin de La servante écarlate.

Vous vous souvenez de ces femmes qui vivaient dans une théocratie sous le regard vigilant des « yeux », devenus l’œil dans ce volume. Si vous ne vous souvenez pas, il vous reste la série télévisée pour vous mettre dans le bain. La théocratie et le patriarcat qui s’en suit ne sont pas les deux seules bases de cette société. C’est la maternité qui importe. En fait, malgré une hiérarchie bien établie, c’est d’abord le fait qu’une femme peut ou ne peut pas avoir d’enfant qui gère cette société. Si vous pouvez enfanter, vous serez Servante ou mère. Si vous êtes servante, vous serez vêtue de rouge et vous irez de famille en famille assurer de la Gestation Pour Autrui, en ayant perdu votre identité. Ce dernier volume alterne le récit-témoignage du témoin 369B et le testament holographique d’une des Tantes qui dirigent-organisent la vie des femmes. On dira que le témoin 369B raconte comment il est arrivé à être ce témoin et que le testament raconte de l’intérieur les manigances au sein de l’œil. Comme je crois que les lectrices sont allées directement vers ce livre, je me dois d’inciter les hommes à s’y intéresser : d’une part, c’est passionnant – attention, vérifiez bien qui dit ce que vous lisez – et, d’autre part, c’est sans complaisance. Vous trouverez aux pages 104 et 105 l’histoire de la Concubine coupée en douze morceaux dont les deux interprétations sont très intéressantes. J’ajoute, toujours à l’attention des hommes, que ce livre ne donne pas de leçons, il raconte une société particulière dans laquelle le sort des femmes relève de leur « fertilité ».

Bonne lecture.

Les testaments
Auteure : Margaret Atwood
Editeur : Robert Laffont
Collection : Pavillons

www.laffont.fr

Les testaments
5.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.