Le désordre des familles

Le désordre des familles

Il s’agit de l’édition revue d’un ouvrage paru dans la collection Archives et vous avez – j’espère – remarqué que ce livre intervient alors que l’on célèbre Michel Foucault dans la presse. On appréciera le dessin de Greuze en couverture.

Il s’agit des « Lettres de cachet des Archives de la Bastille au XVIIIe siècle » que les deux auteurs ont triées, analysées et commentées. Je ne sais pas comment on vous avait présenté ces « Lettres de Cachet » du temps où vous étiez en primaire mais pour ce qui me concerne, elles ont longtemps été – jusqu’à ce livre, à vrai dire – le symbole de l’arbitraire du pouvoir absolu. Une idée entretenue par les exploits des héros des romans de cape et d’épée (Zévaco). Si je considère le titre de cet ouvrage, c’est vers Dumas qu’il faut que je me tourne pour saluer la résistance d’Edmond Dantès, envoyé au château d’If sur dénonciation anonyme pour laisser le champ libre au calomniateur. En effet, après avoir constaté le peu de prisonniers embastillés sur ordre du Roi lui-même, les auteurs observent que ce sont: la discorde des ménages, les mauvais rapports entre parents et enfants, les mauvais rapports entre patrons et employés ou apprentis qui souvent entrainent des demandes d’internement.

La législation n’étant pas la même au XVIIIe siècle qu’aujourd’hui les gens n’avaient pas d’autres moyens pour parvenir à leur fin. Mais il y avait enquête. La police recueillait des témoignages et en fonction d’eux embastillait ou non. On notera que les prostituées accusées de mauvaises mœurs pouvaient être enfermées même sur dénonciation de leur propre famille. Les patrons et les apprentis pouvaient régler leurs différends de cette manière. Les lettres présentées ici disent toutes une certaine détresse, un mal être, une misère mais elles viennent pour la plupart de familles pour lesquelles ceux qui troublent l’ordre intime troublent aussi l’ordre public.

A lire lentement.

Le désordre des familles
Auteurs : Arlette Farge & Michel Foucault
Editeur : Folio

www.folio-lesite.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.