Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Je me permettrai de regretter que la vision/lecture de la superbe photographie qui illustre la couverture soit faussée par un rectangle ouvert de couleur violette qui encadre le titre et le nom de l’auteur. Et je me permettrai de signaler à ceux qui votent pour attribuer un prix littéraire que ce roman en mérite un qui le mettrait bien en évidence.

Le personnage principal, Ben, est un camionneur qui parcourt régulièrement la route 117 entre deux villes pour livrer des clients qui vivent dans le désert qui s’étend entre les villes et autour. Il a un passé un peu trouble et c’est aussi un métis d’indien et de juif, ce qui dans un pays de blancs et de Mexicains ne lui donne pas beaucoup de valeur. Il est parvenu à sauver son entreprise grâce à sa voisine Ginny, une jeune femme qui vient d’accoucher d’une petite fille et se débat pour s’en sortir entre travail et études. Un matin d’hiver lorsqu’il part on lui confie un enfant et un chien et Ginny lui demande de garder sa fille. Sur la route il manque être accroché par un autre camion qui laisse un rétroviseur dans sa glissière, il ne peut décharger pour livrer et part réparer. Il laisse l’enfant, le chien et le bébé à une dame. Pendant qu’il attend la fin de la réparation, son ami John le prêcheur est renversé sur la 117… A vous de découvrir la suite… à travers une série de rencontres/portraits. Il y a d’autres protagonistes tout aussi singuliers que Ben et empêtrés dans leurs secrets. Chacun s’évertuant à se protéger des autres et ne cherchant pas à savoir ce qui les ronge. Vous aurez compris que c’est assez violent et heureusement tempéré par les bouffées d’humour que livre Ben à travers un réalisme et une lucidité qui peuvent paraître exagérés mais qui, je pense, sont justes.

Je vous offre une citation qui vous aidera à comprendre Ben : « Un jour, à l’école pour les Indiens, quelqu’un m’avait raconté que nos ancêtres disposaient d’un mot spécial pour tout et que rien n’était vrai, rien n’existait réellement, tant qu’il n’y avait pas de mot pour le désigner. »

Bonne lecture…

La route 117
Auteur : James Anderson
Editeur : Belfond

www.belfond.fr

La route 117
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.