Jours de crimes

Ce livre est passionnant, c’est pourquoi je vais commencer par deux reproches mineurs. Je regretterai l’absence de table des matières/sommaire nécessaire pour se repérer après lecture. Et puis cette illustration de couverture reprise à l’intérieur à chaque fin de passage… c’est sans caractère et il me semble peu en rapport avec le contenu.

Si j’ai bien compris, les deux auteurs sont « chroniqueurs judiciaires », ils rendent comptent dans la presse spécialisée ou non de ce qui se passe dans le prétoire. Vous connaissez sans doute un des célèbres chroniqueurs français, Frédéric Pottecher. Ici, il s’agit, si j’ose dire, de commentaires de commentaire. De retour sur certains cas après prise de recul. Le contenu de ce livre à coup de courts passages de texte nous présente un portrait de la justice après que les observateurs aient pris du recul, du temps pour mieux voir et analyser ce qu’ils ont chroniqué.

Pour vous faire une idée précise, je vous recommande de commencer par la page 129, le passage intitulé « Routine ». Il raconte comment un homme a été condamné suite à un témoignage et comment la justice a ensuite, après rétractation du témoin, remis le condamné en liberté. La dernière phrase nous signale que la personne en question avait 49 ans et est morte neuf mois plus tard. Vous avez compris, la prise de recul effectuée par les auteurs les amène, non à juger la justice, mais à nous donner, à nous lecteurs, les moyens d’une désacralisation, salutaire à mon sens. Il va de soi que cette dame est respectable et que ceux qui la servent, du simple greffier au ténor du barreau, méritent le respect. Il y a dans ce livre de beaux hommages à ces hommes qui, d’une phrase bien tournée, ont fait pencher la balance d’un côté ou de l’autre….

A lire lentement en savourant et en prenant le temps de la réflexion.

 

Jours de crimes
Auteurs : Stéphane Durand-Souffland & Pascale Robert-Diard
Editeur : L’Iconoclaste

www.editions-iconoclaste.fr

Jours de crimes
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.