Impressionnant ce tableau de Picasso qui illustre la couverture et donne une bonne idée du contenu. Je me permettrai de signaler que subtilement les informations données par le livre à propos de l’auteur(e) ne permettent pas de décider s’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Seul peut-être le sous-titre « la mécanique d’un homme » offre une idée de solution si l’on y voit une allusion à l’écrivain Louis Calaferte auteur de « La mécanique des femmes » – que je ne saurais trop vous inciter à lire. Et ne cherchez pas dans vos souvenirs d’éléphants ou de Carthage, l’Annibale dont il question est Italien, certes, mais pas Romain.

Annibale est un peintre qui a suivi son ami Roberto jusqu’en Espagne à la poursuite d’une belle infidèle. C’était en 1962 quand des contraintes budgétaires imposèrent à David Lean de tourner Lawrence d’Arabie en Andalousie à Mineras. Annibale est resté, y a bâti sa maison-galerie-œuvre d’art ouverte selon l’humeur et en 1999 y a rencontré Deva dont il est tombé amoureux. Ils vont apprendre à se connaître.

Il manque à mon avis à ce livre un index des noms cités, je l’imagine en petits caractères presque caché en fin de volume et juste présent pour rappeler les endroits où apparaissent Ava Gardner, Luis (Miguel) Dominguin et les autres ; comme il manque aussi une des illustrations d’Azucena l’élève d’Annibale.

Vous avez compris, nous sommes dans un livre puzzle dont les pièces appartiendraient à des époques différentes, dont les dessins motifs renverraient à des mondes différents mais qui, une fois achevé, laisse une formidable impression de vie pleine et dense. Une vie comme celle que donne à voir le Picasso en couverture. Une vie où se mêlent sensualité et sexualité… Je demandais une illustration d’Azucena c’est deux en fait qu’il faudrait : une où elle n’exerce que son talent de dessinatrice et une autre où elle montre qu’elle a compris la vie, qu’elle a perçu le monde, mais je gage que notre regard de lecteur-spectateur se contenterait d’une seule en sachant que c’est juste une question de… regard…

Un subtil plaisir de lecture.

Annibale
Auteure : Dominique Frétard
Editeur : Belfond
Collection : Pointillés

www.belfond.fr

Annibale
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.