Saint-Judas-de-la-nuit

Dernier titre de Jean Ray publié l’année de sa mort en 1964, présenté ici avec en complément au programme des « à-côtés » qui aident à mieux percevoir la genèse de ce roman. Un roman que je me permettrai de rapprocher de deux autres du même auteur : Malpertuis et La cité de l’indicible peur (Alma éditeur pour les deux et Jean-Pierre Mocky pour la version cinéma du dernier titre) et je ne justifierai pas ma subjectivité… Schématiquement et pour faire bref vous trouverez dans ce roman trois quêtes d’un même grimoire, menées par des gens différents. Et là on est prié de se laisser porter par l’histoire telle qu’elle est racontée c’est-à-dire de manière non linéaire. On ne va pas tout droit d’un point A à un point B. Cela peut être un peu déroutant comme une toile de James Ensor un autre Belge qui par exemple fait entrer le Christ dans Bruxelles. Je ne vous en dirai pas plus sur l’histoire mais vous pouvez lire la quatrième de couverture qui vous abreuve de détails précis et regarder l’illustration signée Philippe Foerster où il me semble pouvoir détecter un soupçon de Jérôme Bosch… Vous trouverez aussi un étrange passage qui se déroule dans un cimetière abandonné et qui n’aurait peut-être pas déplu à George Bataille…

On notera que le roman est dédié à un auteur que vous connaissez tous. Si, si ! Henri Vernes – il vient de fêter ses cent ans – le père de Bob Morane… et de l’Ombre jaune (c’est sa marque comme dirait E. P. Jacobs). Jean Ray fait aussi référence à Mathé Althéry (ou Altéry) une chanteuse toujours vivante, à Claude Seignolle (écrivain français de « fantastique »). Et pour ma part je renverrai à deux autres écrivains belges : Thomas Owen maître es fantastique et Jacques Sternberg pour au moins ses textes brefs. Enfin on notera que les Cahiers de l’Herne ont consacré un numéro à Jean Ray.

Et je vous offre une courte citation « Bien des mots sont, dans les langages des hommes d’égale valeur… » (la phrase concerne les verbes « emprunter » et « voler ».)

Bonne lecture.

Saint-Judas-de-la-nuit
Auteur : Jean Ray
Editeur : Alma

www.alma-editeur.fr

Saint-Judas-de-la-nuit
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.