Riku-do la rage aux poings, alors que Tokorozawa, un ancien boxeur professionnel devenu yakuza, est allé chercher l’argent d’un client, il voit celui-ci pendu pendant que son fils, Riku, boxe le corps de son défunt père. Le jeune garçon va alors vouloir vivre avec sa mère mais s’aperçoit qu’elle est dépendante d’un violent dealer.

Mis dans un foyer, la femme chargée de s’occuper de lui jusqu’à son transfert, dont il s’est pris d’affection, est violemment agressée sexuellement.
Il va alors demander à Tokorozawa, ex-champion, de lui apprendre à se servir de ses poings pour protéger ceux qui lui sont chers. Celui-ci l’envoie dans un club de boxe délabré où tout avait commencé pour l’ex-boxeur.

C’est un très bon manga car il aborde les problèmes du quotidien dans les rues sombres du Japon où trônent les pires dealers et met en scène des questions bien plus graves comme les meurtres, les viols, les délinquants, etc.
C’est une histoire poignante qui met en valeur la détermination de Riku, personnage principal, et sa façon à lui de faire face à diverses embûches qui se posent sur son chemin. La manière qu’utilise l’auteur, Matsubara Toshimitsu, qui nous fait voir la vie à travers les yeux de Riku est très bien mise en évidence. De plus, nous pouvons apercevoir le geste maitrisé de l’auteur pour dessiner les personnages ainsi que les décors. Les détails ne lui échappent pas et cela nous permet de nous confondre dans l’histoire. Et lorsqu’on lit le manga, nous pouvons parfois nous poser des questions par rapport aux vécus de nos personnages, nous avons vite nos réponses rien qu’en tournant quelques pages. C’est par contre une histoire à ne pas mettre entre toutes les mains car les dessins sont assez explicites pour les passages qui décrivent des agressions. On ne nous montre pas de scènes obscènes, mais on comprend clairement ce qu’il se passe et de quelle manière.
Etant donné que ce manga comporte une série de plusieurs volumes, il nous donne envie d’acheter et lire la suite juste après avoir terminé la lecture du premier tome. Nous restons sur notre faim car l’histoire est tellement prenante que l’on veut savoir impérativement ce qui va se dérouler par la suite.
Avec 9 tomes traduits en français et 17 tomes en cours au Japon, je vous le conseille vivement.

Riku-do la rage aux poings
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.