Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Les confessions de Frannie Langton

Le 5 avril 1826 commence à Londres le procès de Frances Langton, accusée d’avoir assassiné ses maîtres, Monsieur et Madame Benham et dont elle n’a aucun souvenir.

En 1812, à Paradise, en Jamaïque, Frances Langton a environ 7 ans. C’est une esclave mulâtresse qui travaille dans l’exploitation cotonnière des Langton. Un jour, la femme de Langton, Miss-bella, décide de la prendre sous son aile et de lui apprendre à lire, ce qui est une chose exceptionnelle, les esclaves ne sachant ni lire, ni écrire.

Puis Langton va l’utiliser comme “secrétaire”. Il se dit en effet chercheur ou scientifique, ses recherches portant sur la raison pour laquelle un noir ne sera jamais l’égal d’un blanc. En disséquant des crânes, il veut démontrer que les noirs sont différents des blancs.

Un beau jour, Langton décide de quitter la Jamaïque pour Londres. Ou plutôt, lorsque sa femme l’a jeté dehors, il est parti en emmenant Frances, la seule possession n’appartenant pas à son épouse.

A Londres, il “donne” Frances à M. et Mme Benham, des notables possédant maison et domestiques. En réalité, Benham et Langton avaient un projet de recherche commun et c’est parce que Benham avait fait un pari que Frances a pu apprendre à lire et à écrire.

Frances ne se rend pas très bien compte qu’à Londres il n’y a pas d’esclavage et qu’elle est donc théoriquement libre puisqu’elle ne peut plus appartenir à personne. Mais les Anglais n’en sont pas pour autant respectueux de la race africaine. Frances devient donc une domestique, malmenée par la chef gouvernante Madame Linux. Jusqu’au jour où Madame Benham va en faire sa chose, et plus encore.

Devenue l’amante de Madame Benham, Frances devient aussi sa femme de ménage personnelle et sa secrétaire. Jusqu’au jour où elle se fait virer et se retrouve dans un bordel.

Après quelques mois, Madame Benham envoie sa domestique informer Frances qu’elle souhaite qu’elle revienne à son service.

Un roman qui pose la question : mais qui est donc Frannie Langton ?

Tout n’est pas toujours très clair, beaucoup de répétitions, de longueurs et un sujet qui aurait pu être mieux traité.

Les confessions de Frannie Langton
Auteure : Sara Collins
Editeur : Belfond

www.belfond.fr

Les confessions de Frannie Langton
3.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.