Un jeune homme superflu

Un jeune homme superflu

J’ai cherché une mention du nom de celui ou celle qui a trouvé l’idée et l’illustration de couverture. Un oubli d’autant plus regrettable que c’est une réussite qui rend bien compte – selon moi, bien sûr – de l’esprit du roman. Et, si vous l’ouvrez, vous verrez en page 2 une photo de l’auteur qui ressemble étrangement à son livre… et pour comprendre n’oubliez pas de la citation d’Antoine Blondin qui ouvre l’histoire.

Imaginez que votre fils – ou votre fille – qui galère en fin d’adolescence dans le monde un peu étriqué d’aujourd’hui décide de se prendre par la main et de prendre conscience de ce qu’il vit. Il me semble que cela pourrait donner le livre que vous allez lire. Et qui peut s’avérer un éventuel cadeau il/elle ne soit plus trop susceptible. Imaginez qu’au lieu de raconter sa vie il/elle vous en confie des bribes, des instantanés, des flashs en vous laissant le soin d’en déduire ses états d’âme et son ressentiment et d’imaginer à quel point il/elle peut en vouloir aux adultes de leur comportement à son égard… Et notre jeune homme, qui tente d’entrer comme tout le monde à son âge dans le monde des adultes, perçoit à quel point il est superflu… C’est grave mais, heureusement, il trouve dans l’humour de quoi supporter ses déconvenues, ses déboires, ses petites misères et la mesquinerie ambiante… D’abord, il parle de tout cela à la manière des billets des humoristes chroniqueurs radiophoniques et, ensuite, il détourne quelques phrases populaires bien connues et cela est assez jubilatoire. Exemples : Tête de truc – Les dents de l’amer – Pâques Man – Tendre est l’ennui – Le diable s’habille en vodka -… à vous de découvrir les autres…

Bonne lecture…

Pensez à l’offrir aux parents de votre âge…

Un jeune homme superflu
Auteur : Romain Monnery
Editeur : Au diable vauvert

www.audiable.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.