A propos de l’illustration de couverture je vous épargne mon habituel couplet, mais je vous signale que l’espace d’apparent bonheur du couple dans l’image est cerné par la noirceur de ce qui l’environne. Pour ce qui est de l’astérisque sous le titre vous comprendrez très vite qu’elle suggère une suite à ce volume. Certaines notes de bas de pages (voir mes chroniques de cet auteur) vous aideront à situer l’ensemble.

L’action se déroule en trois lieux la Lozère, Nîmes et Paris. Ariane, fille d’un fabricant local de chaussures, aurait dû être institutrice mais elle préfère le dessin et tombe amoureuse de Raphaël, fils d’un notaire ami de son père. Mais la deuxième guerre mondiale éclate. Ariane et Raphaël devraient se marier mais il est mobilisé. Ariane va découvrir les idées pétainistes de son père. Raphaël démobilisé par l’armistice revient au pays et s’engage dans la Résistance. Ariane espionnera pour lui dès l’arrivée des soldats et officiers allemands. Son père collaborera. Raphaël sera arrêté et déporté en Allemagne. Ariane, pour essayer de sauver celui qu’elle aime, couchera avec l’occupant. Et là vous saurez reconnaître les qualité de l’auteur qui dépeint l’esprit de certains ‘libérateurs’ de la France en nous donnant à observer leurs prédations. Ariane finira par retrouver sa liberté et se reconstruire au point de partir pour Paris, d’y travailler, créer, trouver un mari et faire un enfant, Emma.

On est pris par l’action. Même et surtout lorsque l’on sait comment cela va se terminer, parce qu’en tant que lecteur/lectrice on voudrait, pour une fois au moins, que le personnage de roman s’en sorte, ou que le ‘méchant’ soit puni. Et dans le fond c’est peut-être une partie de notre désir de le voir survivre qui donne au personnage la force et le pouvoir d’aller plus loin… Au point que l’on imagine mal une fin malheureuse.

Bonne lecture.

Les fiancés de l’été
Auteur : Christian Laborie
Editeur : Presses de la cité
Collection : Terres de France

www.pressesdelacite.com

Les fiancés de l'été
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.