Éloge de la chance

Quelqu’un, je ne sais plus qui, a dit : La chance ça se courtise. Le livre dont il est ici question n’est pas un manuel de séduction pour la chance, mais presque, vu son sous-titre : Apprendre à saisir les opportunités de la vie. On notera d’ailleurs tout de suite que ce sont ceux qui n’ont jamais de chance qui utilisent le mot « opportuniste » dans un sens péjoratif. Pourquoi n’aurait-on pas le droit de cultiver sa chance ou la chance, de mettre tous les atouts de son côté pour conserver ses bonnes grâces ? On peut d’ailleurs penser que c’est un chanceux qui a dit – peut-être pour consoler un malchanceux – : la chance est aveugle. C’est-à-dire : elle frappe au hasard ce sera ton tour la prochaine fois. On notera enfin la présence d’une importante bibliographie.

Après avoir présenté la chance et montré comment « ça marche », l’auteur s’attache à nous rendre accessibles à la chance et commence – il me semble que c’est normal – par la malchance. Il est en effet difficile d’apprécier une chance tant qu’on ne sait pas ce qu’est son absence ou son contraire. Et puis il nous donne des conseils judicieux. Exemples : « Mettre en pratique sa disponibilité intérieure », « Devenir un attracteur de chance », « L’art de pratiquer le recyclage pratique », « L’art de mettre ses intentions en pratique », « Mettre ses audaces en pratique.  » (la chance sourit aux audacieux, paraît-il).

Vous voyez ce qu’il vous reste à faire. D’abord cesser de vous plaindre, de vous lamenter sur vous-même… Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Idéal pour les transports en commun histoire de donner à vos contemporains l’envie de passer du côté des chanceux et non plus à côté de leur chance.

Bonne lecture.

Éloge de la chance
Auteur : Philippe Gabilliet
Éditeur : J’ai Lu

www.jailu.com

Éloge de la chance
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.