combats - extrait

combats – extrait

Si par hasard la couverture ne vous tirait pas l’oeil, vous passeriez à côté de quelque chose de non-sensiquement savoureux. Et il vous faudra lire attentivement le contenu des phylactères et regarder avec la plus grand attention les cases de cet album qui vous propose une suite de combats contre une certaine réalité.

Je viens de parler de « non-sens » – ce n’est pas la première fois à propos de ce pilier d’un magazine qui eut son heure de gloire – et en lisant les combats je me suis rendu compte que ces histoires en apparence dépourvues de la logique réaliste habituelle fournissaient au lecteur une foison de sens possible. Exemple : pourquoi planter des fleurs ne se ferait pas avec un marteau comme pour planter un clou… ? Ne me dites pas que c’est idiot ou stupide observez simplement qu’il est question du même verbe (suggestion : prêtez cet album à quelqu’un qui apprend la langue française)…. Si vous voulez de l’absurde regardez tout de suite au bas du sommaire – à gauche – l’illustration et le proverbe africain : « il te fait mâcher et toi tu couds ». L’air de rien c’est très subtil. Ensuite je vous invite à prendre conscience de vos références culturelles. Au cas où vous ne les verriez pas toutes ou tout de suite je vous en livre quelques unes : Louis XVI criant « I’m not a number » pardon « je ne suis pas un numéro », le Maurice Biraud d' »Un Taxi pour Tobrouk » rangé parmi les peintres-platriers médiocres, dans « La fin des temps » facile de découvrir l’Oncle Picsou moins peut-être de voir une référence à Hergé juste au-dessus, vous reconnaitrez sans doute Édika en guest star de « Pas de titre non plus » mais arrêtez-vous un instant sur la dernière case de l’histoire… Enfin vous êtes prié de ne pas oublier la citation bien insérée d’une chanson de Jacques Brel dans l’illustration de la guerre entre le Groland (la présipauté d’une chaîne à péage) et la France… Pour ce qui est du dessin on dira simplement qu’il grossit le trait de ce qu’il raconte.

Un dernier conseil achetez deux exemplaires, un pour votre bibliothèque et l’autre pour vos invités. Eux aussi doivent avoir envie de posséder au moins un album de Goossens…
Du grand Art.

Combats
One-shot
Dessinateur et scénariste : Goossens
Éditeur : Fluide Glacial

http://www.fluideglacial.com/lesbeauxalbums/index.php?id_album=67

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.