Cahier de la Kolyma et autres poèmes

Heureuse initiative que cette réédition augmentée d’inédits. Mais, avant de parler de son auteur et des poèmes, j’aimerais faire deux petites remarques. La première concerne un point d’orthographe et une relecture maladroite : comment le relecteur a-t-il pu laisser passer un « dévellopé » sans sourciller… ou encore une phrase comme : Écrit une poésie de la pensée ? La seconde est plus grave dans une certaine mesure. Elle concerne la poésie. En quoi est-elle spécifiquement russe ? Une page ou deux auraient peut-être suffi à expliquer quelques notions de poésie russe (rimes, rythmes, formes). Car ce que nous lisons c’est du français bien écrit. On a même parfois l’impression que ce que l’auteur a subi n’est pas noté dans ses textes. C’est un peu dommage… En fait, ses années d’exclusion et de travail forcé sont bien présents mais dilués dans les textes. Dans un hommage à Homère, Hugo, dans un souvenir d’être aimé. Dans un paysage d’hiver :

Ici on enterre d’abord l’âme

Le corps est sous surveillance

Et puis dans sa mission de poète et dans son désir d’écrire. Un désir qui lui permet de vivre, de survivre, d’exister :

Les vers-ce sont des stigmates,

La trace des cris d’autrui

Témoin d’une expiation

Pour tous – tel est le poète.

A vous de redécouvrir ce poète qui semble ne pas trop se plaindre mais laisse quand même une impression de douleur profonde traitée par de lancinants jeux de mots.

Cahier de la Kolyma et autres poèmes
Auteur : Varlam Chalamov
Editeur : Maurice Nadeau

www.maurice-nadeau.net

Cahier de la Kolyma et autres poèmes
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.