Une aventure de Chlorophylle par Godi et Zidrou t.1 - Extrait

Une aventure de Chlorophylle par Godi et Zidrou t.1 – Extrait

 

 

[La Bichronique]

 

Né en 1954 sous la plume de Raymond Macherot, les aventures de Chlorophylle ont bien changé par rapport au tout début, où nos héros vivaient nus dans la nature. On aime ou pas de les retrouver habillés (ceci depuis un bon moment déjà), vivant au Val Tranquille, près de Coquefredouille, où le Roi Mitron XIII (un rat blanc) habite dans son somptueux château.

Le 33ème festival du film a lieu, Chloro et son inséparable compère Minimum sont invités à y participer par le Roi, puisqu’un film retraçant leurs anciennes aventures y est présenté. À leur arrivée, on leur présente donc les « acteurs » portant des masques, et qui sont leurs copies conformes. Un acteur sex-symbole, du nom de Luigi Starletti, tient le rôle principal, celui d’Anthracite (qui fut l’ennemi juré de Chloro et sa bande). Mais des terroristes du mouvement indépendantiste sont là et préparent un plan d’attaque, afin de détrôner le Roi, et scinder l’île en deux : Coque et Fredouille. Une première tentative d’attentat à lieu durant le début du film, et le Roi doit se cacher d’un méchant, qui s’enfuit par le trou du souffleur… Puis ils partent en bateau, en train, en avion… Et finalement, Luigi s’est tellement imprégné du rôle qu’il se prend pour lui, se teint en noir, et devient un « nouvel Anthracite ».

Ça ne tient pas la rampe, le suspense est à ras les pâquerettes et on ne peut que regretter les incontournables premiers albums.

[Jacky Beauverd]

 


En principe et comme vous avez pu le constater, j’ai beaucoup de mal à apprécier à leur juste valeur les reprises par d’autres de personnages qui firent la renommée de leur créateur. Généralement je laisse passer du temps et quelques albums avant de m’intéresser à leur re-création. Macherot faisant partie de mes dessinateurs préférés et trouvant Zidrou assez bon scénariste, je me suis précipité.

Déception, cruelle ! Je n’ai pas retrouvé l’esprit Macherot. J’ai trouvé l’esprit Zidrou et si Godi respecte autant que possible les personnages l’ensemble donne autre chose que du Macherot. Il me semble que c’est moins subtil, moins insidieux. Macherot se rapprochait, pour moi, de Rabier et de La Fontaine. Zidrou se rapproche ici des lecteurs et lectrices de la presse « People » et joue à mon sens un peu trop de l’actualité sans penser à la camoufler… Que, par exemple, l’écureuil qui interprète Anthracite soit l’amoureux de la souris qui joue Cholrophylle je n’ai rien contre -quoique cela soit invraisemblable- mais que l’on nous inflige page 31 une avant-dernière case où les deux personnages s’embrassent à contre-jour avant d’entrer à la dernière case dans un tunnel j’avoue que cela manque pour le moins de finesse. Ces choses-là pour être appréciées méritent d’être finement énoncées. Pour le personnage du chef des séparatistes comploteurs -pourquoi ne sont-ils que deux ?- il me semble, lui aussi, peu crédible. On a l’impression que Chloro, Minimum et le roi ne servent qu’à placer des trouvailles humoristiques plus ou moins réussies…

En attendant le tome suivant, on époussettera la poussière accumulée sur les collections de Macherot et l’on se fera une cure de Chloro et de Sibylline…
Bonnes lectures.

[Noé Gaillard]

Une aventure de Chlorophylle par Godi et Zidrou t.1
Embrouilles à Coquefredouille
Serie en cours
Dessinateur : Godi
Scénariste : Zidrou
Éditeur : Le Lombard

http://www.lelombard.com/albums-fiche-bd/aventure-chlorophylle-par-godi-et-zidrou/par-godi-et-zidrou-embrouilles-a-coquefredouille,2883.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.