Attention ! Il s’agit d’une réédition avec mise en couleurs et ajout d’un cahier à ce propos. Et il faut dire tout de suite aux possesseurs de la première version, l’originale, non colorisée que cela n’a rien de comparable avec les versions relookées des films en noir et blanc. Le cahier en fait la démonstration pour ceux qui en douteraient. Première raison de s’offrir l’album, la couleur. Et je me dois d’ajouter, mais il s’agit là d’un avis tout personnel, que les histoires gagnent à cette mise en couleurs. Je vais tâcher de dire en quoi.


Soeur Marie-Thérèse fait partie de ces « héroïnes » qui ne respectent rien et surtout pas la religion, au point d’engendrer chez sa mère supérieure des envies irrépressibles de ne pas respecter le cinquième commandement. Heureusement pour elle, les lecteurs qui auraient pu s’offusquer de ses blasphèmes ont le sens de l’humour. Ils ont compris les outrances qui font rire et sourire les autres. Après avoir observé la couverture et sa quatrième, allez vous arrêter un instant pages 34 et 35. Où, une fois lu avec attention le texte des phylactères, vous observerez les diverses occurrences de la tête du prêtre. La mise en couleurs ajoute à ses mimiques. La mise en couleurs donne du réalisme au récit car elle ne se contente pas de colorer, elle nuance en fonction du jeu de Maëster qui jouait en monochrome.
Je n’oserai recommander la lecture des aventures d’une telle blasphématrice, mais je vous avouerai que se moquer est parfois très salutaire. Et je rappellerai qu’un autre chroniqueur – bien plus célèbre que moi – a déclaré de son vivant : « On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ».
Bonne lecture.

Soeur Marie-Thérèse t.4
Sur la terre comme au ciel
Série en cours
Dessinateur et scénariste : Maëster
Editeur : Glénat

 

Soeur Marie-Thérèse tome 4
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.