Runner

Runner

On ne pourra pas reprocher à la couverture de ce livre son manque d’originalité. En haut un bout de phrase d’une certaine Lisa Gardner, au-dessous en blanc et caractères droit le mot Runner en majuscules avec dans le dernier R le mot roman et en-dessous, en caractères allant en diminuant, le nom de l’auteur. On a l’impression qu’il s’agit de la version française d’une couverture américaine… Pas sûr que nous ayons les mêmes goûts qu’eux…

Je suppose qu’après quelques pages de lecture vous ne serez pas surpris d’apprendre que l’auteur a commencé à écrire des scénarios avant de se mettre au roman avec succès. Sam Dryden est encore une fois confronté à son insomnie, c’est une habitude depuis la mort accidentelle de sa femme et de son fils. Alors il va courir sur la plage proche. Là il est bousculé par une jeune fille qui court pour échapper à un groupe d’hommes. Sam est un ex-agent des forces spéciales et sait agir à bon escient… Ils parviennent à voler une voiture mais une image satellite permet de les repérer et les tueurs sont à leurs trousses. La jeune fille s’appelle Rachel et elle est capable de lire/entendre ce que pense votre cerveau. Elle vient d’échapper à ceux qui allaient la tuer… En quatrième de couverture on vous parle du Fugitif et de Charlie pour ma part je dirais plutôt Mission(s) Impossible(s) et Fast and Furious avec un soupçon de 007. C’est dire à quel point nous sommes loin de la finesse de La mort aux trousses.

Comme je suppose que certains parmi vous n’ont pas vu le Hitchcock, je leur recommanderai de lire ce Patrick Lee et de regarder James Steward descendre une pente en lacets dans une voiture sans freins…

Bonne lecture.

Runner
Auteur : Patrick Lee
Editeur : Albin Michel

www.albin-michel.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.