Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

My Absolute Darling

Ne criez pas ! Il s’agit d’un livre traduit, et même assez bien, qui, hélas, a conservé, on se demande bien pourquoi, son titre anglais si peu parlant aux non anglophones et, pour mon goût, peu ou mal en rapport avec l’histoire.

Il s’agit d’un grand livre qui vous emporte à son rythme dans une espèce de sauvagerie animale. Peut-être ne partagerez-vous pas mon idée après lecture mais, au fil de ma lecture, je n’ai cessé de penser à Steinbeck. Un Steinbeck d’aujourd’hui.

Julia « Turtle » Alveston, qui a des retards de langage et parle peu, se promène souvent à quatorze ans dans les bois de la côte nord de la Californie. Elle est armée d’un fusil et d’un pistolet qu’elle sait démonter et nettoyer. Elle vit dans un coin un peu isolé entourée de son grand-père et de Martin, son père, qui vivotent. Son père est « abusif » – c’est le mot qui est en quatrième de couverture – et elle « l’adore ». Elle partage donc sa vie entre le collège et la maison familiale et pour s’évader s’isole dans la forêt. Elle y marche pieds nus et ne craint ni le froid ni la pluie. Elle maîtrise ses armes. Et voilà qu’une nuit elle croise deux garçons, Jacob et Brett, perdus dans la forêt et sous la pluie. Elle les raccompagnera chez eux. La mère de Brett est une ancienne copine de son père et de sa mère. Martin raconte que son épouse disait avoir été prise par un puma… Parce qu’elle tombe amoureuse à sa manière de Jacob, Turtle décide de ne plus être sous la coupe de son père et s’enfonce dans la solitude et la forêt. Elle acquiert une indépendance.

Une grande partie de l’art de Gabriel Tallent est de ne pas nous décrire les états d’âme des personnages, juste leur comportement. Je veux dire qu’il n’offre pas de prise à « nos sentiments » et ne nous oblige pas à prendre fait et cause pour qui que ce soit. Ses personnages sont forts et n’ont nul besoin de notre affection et de nos condamnations. C’est sans doute une des raisons de notre plaisir de lecture. Alors prévoyez votre temps de lecture parce qu’il est difficile de lâcher le livre.

Bonne lecture.

My Absolute Darling
Auteur : Gabriel Tallent
Editeur : Gallmeister

www.gallmeister.fr

My Absolute Darling
5.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.