L'imaginaire de la greffe

L’imaginaire de la greffe

Avec un sous-titre clair et précis qui vous donne une idée du sujet de ce livre et une illustration avec une photo tirée du film de Georges Franju : « Les yeux sans visage ». Au cas où – chose fort surprenante – vous ne l’auriez pas vu il faut absolument corriger ce manque !

L’auteur nous prévient : « La greffe dont il sera question dans ces pages est constamment filtrée par diverses grilles d’interprétation – celles de la science, de la religion, de l’art ou d’autres pratiques culturelles. » Je suppose que, comme moi, beaucoup d’entre vous ont d’abord sur ce sujet pensé au monstre fabriqué par le professeur Frankenstein, si remarquablement illustré par Boris Karloff. Certains plus terre à terre sans doute (!?) auront pensé horticulture et d’autres encore chirurgie réparatrice. Et tous peut-être de s’interroger sur le rapport religion greffe. Alors c’est que votre mémoire vous fait défaut puisque vous avez oublié que « notre » mère Ève est née d’une côte d’Adam… greffée sans doute sur un peu d’argile modelée. Pour ce qui est de l’art je vous laisse chercher vos références, mais vous pouvez aller directement au chapitre « Médiagraphie » du livre. Mais je soupçonne que tout le monde a aussi en mémoire la photo de cette femme qui ayant été mordue au visage par un chien avait subi une greffe. Si vous pensez un peu plus loin du côté de la chirurgie plastique vous penserez « réattribution sexuelle ». Cette chirurgie par laquelle on modifie les caractéristiques sexuelles d’un individu. On construit de nouveaux organes en se servant du « corps originel »… Mais les médias rendent bien compte de ce que provoque comme réaction culturelle ce type de modification et de greffe.

Vous avez compris l’intérêt de ce livre… Et je pense qu’indirectement on peut lui trouver un intérêt particulier, celui d’aider à prendre conscience de ce que représente le don d’organes…

Bonne réflexion…

L’imaginaire de la greffe
Auteur : Philippe St-Germain
Editeur : Liber

www.editionsliber.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.