Kräkændraggøn - Extrait

Kräkændraggøn – Extrait

C’est la révolution dans les programmes scolaires : dorénavant l’école ne formera plus que des Geeks pour miser sur le seul secteur dynamique en France. Les profs sauront-ils s’adapter à ces nouveaux programmes ? Car la question ne se pose pas pour les élèves : jeux vidéos, jeux de rôles, littérature Science Fiction et Fantastique, c’est le rêve pour eux.

Lewis Trondheim au scénario, c’est prometteur à lui tout seul. Mathieu Sapin est un dessinateur de la génération Poisson Pilote, gage de qualité également. Grâce à la multiplication des références pop culture de plusieurs générations, n’importe quel passionné de sous-culture populaire sera à l’aise. Actuellement si on aime lire des bouquins de SF, si on aime lire des BD Héroïc Fantasy, si on aime regarder des films d’horreur, si on aime jouer alors qu’on est parents et que c’est pour les enfants, on est qualifié de Geek. Ici, le terme n’est pas galvaudé, puisque quasiment tout ce qui touche à cette fameuse sous-culture est énuméré. C’est un peu une définition du geek sans l’avouer vraiment, en tout cas ce sont bien eux qui prennent le pouvoir dans cette école d’un nouveau genre.

Malheureusement, Lewis Trondheim ne parvient pas à insuffler un vrai souffle à cet album et c’est bien dommage. C’est amusant, parfois drôle, toujours réjouissant de voir de plus en plus de références qu’on connait. Mais ce sont les références d’un quadra, pas sûr que ce soient les mêmes que celles des nouvelles générations, malgré quelques boloss et autres tentatives plus récentes. C’est sans doute le public visé, me direz-vous. Reste qu’il manque le petit quelque chose qui fait que l’album reste dans nos mémoires. Le clin d’œil accentué à Donjon n’y changera rien. Quant à Mathieu Sapin, il semble toujours se chercher un style identifiable dans cette jungle d’une génération de dessinateurs  »nouvelle BD indépendante » qui ont grandi à l’ombre de Sfar ou Blain pour ne citer qu’eux. Certes il fait le job en mettant en image toutes les loufoqueries de son scénaristes, pas de soucis là-dessus. Mais il manque cette touche personnelle qui fait que quand on voit une planche, on sait que c’est de lui au premier coup d’œil. Petite déception pour ce titre au nom si original et prometteur. Dommage.

Kräkændraggøn
One-shot
Dessinateur : Mathieu Sapin
Scénariste : Lewis Trondheim
Éditeur : Gallimard

 

http://www.bd.gallimard.fr/ouvrage-A65760-krak%C3%A6_ndraggon.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.